Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

Hervé Morin revient sur l'embuscade en Afghanistan

©

Texte par Marie Sophie JOUBERT

Dernière modification : 24/10/2008

Le ministre de la Défense français est l'invité de l'émission Politiques, présentée par Roselyne Febvre. Il s'exprime, entre autres, sur la situation en Afghanistan et les circonstances de l'embuscade meurtrière.

Interviewé sur FRANCE 24, le ministre de la Défense Hervé Morin est revenu sur le déroulement de la mission qui a coûté, le 18 août, la vie à dix soldats Français. 



La veille, le Canard enchaîné avait affirmé que l'interprète des militaires français avait disparu avant le départ de la patrouille, soulevant l’hypothèse d’une trahison. Le ministère de la Défense avait alors entièrement nié ces propos : "Malheureusement pour cet interprète, il n'a pas déserté" avait affirmé le général Christian Baptiste, porte-parole adjoint du ministère. 



Sur FRANCE 24, le ministre est moins catégorique. "Il était avec nos forces et est mort pendant les combats. Je ne sais pas s’il est parti deux heures mais il est mort", explique le ministre sans préciser les circonstances exactes de son décès.



Hervé Morin est également revenu sur une autre affirmation de l'hebdomadaire qui assurait que "dès le début de l'embuscade, quatre militaires français ont été faits prisonniers et exécutés par les insurgés".



La journaliste lui demandant à plusieurs reprises si des militaires avaient été égorgés, le ministre a déclaré : "Il y a des choses qui relèvent de l’intime qui ont concerné notamment un soldat. Je ne dirai rien d’autre."



Hervé Morin a tout de même précisé sa pensée : "Nous avons fait un examen médical sur chaque corps. Cet examen médical a clairement permis de comprendre dans quelles conditions nos soldats sont morts. Pour le soldat pour lequel nous avons eu un doute, nous avons évoqué cela avec la famille, des examens complémentaires ont été menés, la famille a eu les éléments qu’elle souhaitait avoir et la famille m’a demandé une chose c’est que les choses restent du domaine de l’intime".



Le Ministre s’est également exprimé sur la présence, contestée, des militaires Français en Afghanistan. Rappelant que "25 pays sur 27 de l’Union Européenne sont présents", il a expliqué que tous considèrent qu’"aujourd’hui il faut continuer l’effort". "Nous n’avons pas le droit de perdre", a-t-il affirmé.

 

 

Politiques : Les archives

Première publication : 28/08/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)