Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

La rumeur de grève de la faim d'Aung San Suu Kyi s'amplifie

Dernière modification : 28/08/2008

La rumeur selon laquelle l'opposante birmane Aung San Suu Kyi aurait entamé une grève de la faim se propage dans toute la Birmanie. Malgré le démenti d'un responsable de la junte militaire.

La rumeur d’une grève de la faim entamée par Aung San Suu Kyi pour dénoncer l’absence de progrès politique se propage, depuis quelques jours, dans toute la Birmanie  et suscite une vive inquiétude dans les milieux diplomatiques.

 

Depuis le 15 août dernier, l’icône démocratique, chef de file de l’opposition, n’accepte plus les colis de nourritures que des membres de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie, lui déposent devant le portail de sa villa de la rue de l’Université, en plein cœur de Rangoon, comme c’est le cas chaque semaine depuis sa dernière assignation à résidence.

 

Le prix Nobel de la paix 1991 a passé 13 des 19 dernières années en détention. Et sa dernière arrestation remonte à 2003, après qu’un convoi de son parti a été attaqué par des miliciens pro-gouvernementaux. L’embuscade avait fait plus de 100 morts parmi ses partisans.

 

La junte militaire birmane a formellement rejeté, jeudi, la possibilité d’une grève de la faim de la part d' Aung San Suu Kyi  mais dans les milieux d’opposition exilés, l’inquiétude demeure. L'opposante birmane est apparue très amaigrie sur des images diffusées, il y a quelques mois, à l’occasion de la visite de l’émissaire de l’ONU pour la Birmanie, le diplomate nigérian Ibrahim Gambari.

 

Chez les opposants exilés, qui croient fermement à la thèse de la grève de la faim, on parle d’une "ultime tentative" d’Aung San Suu Kyi. Son refus de rencontrer une nouvelle fois en fin de semaine dernière l’envoyé spécial de Ban Ki-moon, "jugé trop complaisant avec la junte", pourrait leur donner raison.

 

Première publication : 28/08/2008

COMMENTAIRE(S)