Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat déjoué en Algérie : Constantine, la 3ème ville du pays menacée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne

En savoir plus

FOCUS

Quelle stratégie pour les États-Unis sur le continent asiatique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oscars: "et le gagnant est...""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La République des juges ?"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

89ème cérémonie des Oscars : le gotha du cinéma mondial à l'honneur

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

États-Unis - Donald Trump : premier discours devant le Congrès

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Emmanuel Macron utilise un vocabulaire émotionnel"

En savoir plus

Tirage difficile pour les clubs français

Dernière modification : 30/08/2008

Le sort n'a pas souri aux clubs français qualifiés pour la Ligue des Champions. L'OM affrontera Liverpool, le PSV Eindhoven et l'Atletico Madrid, Lyon, le Bayern Munich et la Fiorentina. Enfin Bordeaux croisera Chelsea et l'AS Rome.

Les trois représentants français sont tombés dans des groupes difficiles lors du tirage au sort de la Ligue des champions, jeudi à Monaco, puisque Marseille croisera Liverpool et l'Atletico Madrid, Lyon le Bayern Munich et la Fiorentina, et Bordeaux Chelsea et l'AS Rome.
   
La route des 8e de finale sera difficile pour les clubs de Ligue 1 en C1, lors des six journées de la phase de poules, du 16 septembre au 10 décembre.
   
Marseille retrouve Liverpool, qui l'avait éliminé l'an dernier avec un cinglant 4-0 au Vélodrome, et a hérité d'un des deux plus redoutables adversaires du chapeau 4 (contenant les clubs les moins bien classés à l'indice UEFA), l'Atletico Madrid de Grégory Coupet, l'ancien gardien lyonnais.
   
Le champion néerlandais, le PSV Eindhoven, de standing comparable à l'OM mais mieux rompu à la Ligue des champions, complète le groupe D.
   
Lyon, qui était tête de série pour la première fois, croise à nouveau le Bayern Munich, qui lui a souvent réussi en C1 (7 points sur 12 en 4 confrontations en poules). L'OL croisera la route de la vedette du Bayern, le Français Franck Ribéry, qui avait failli signer à Lyon voilà deux saisons.
   
Lyon a, comme l'OM, reçu un des épouvantails du chapeau 4, la Fiorentina de... Sébastien Frey, autre gardien international français. Le Steaua Bucarest, vice-champion de Roumanie, vainqueur de la C1 en 1986 et finaliste en 1989, est le troisième adversaire de l'OL dans le groupe F.
   
Enfin, Bordeaux figure dans le groupe A avec Chelsea, finaliste malheureux de la C1 l'an dernier (battu par Manchester United 1-1, 6 tirs au but à 5), Rome vice-champion d'Italie, et une des surprises du plateau, le champion roumain CFR Cluj, qui évoluera pour la première fois à ce niveau.
   
Les autres groupes sont dominés par le choc entre le Real Madrid et la Juventus Turin (GrH), complété par un outsider, le Zenit Saint-Pétersbourg d'Andrei Arshavin, et l'inconnu bélarusse BATE Borisov.
   
Le champion d'Europe, Manchester United, a hérité d'un tirage au sort clément (Villarreal, Celtic Glasgow et Aalborg, groupe E), tout comme Barcelone (Sporting, Bâle et Donetsk, groupe C).

 

Le tirage complet:

 

Groupe A: Chelsea (Ang), AS Roma (Ita), Bordeaux (Fra), CFR Cluj (Rou)

Groupe B: Inter Milan (Ita), Werder Brême (All), Panathinaïkos Athènes (Gre), Anorthosis Famagouste (Chy)

Groupe C: FC Barcelone (Esp), Sporting Portugal (Por), FC Bâle (Sui), Chaktior Donetsk (Ukr)

Groupe D:
Liverpool FC (Ang), PSV Eindhoven (Ned), Olympique de Marseille (Fra), Atletico Madrid (Esp)

Groupe E: Manchester United (Ang) Villarreal (Esp), Celtic Glasgow (Eco), Aalborg BK (Dan)

Groupe F: Lyon (Fra), Bayern Münich (All), Steaua Bucarest (Rou), Fiorentina (Ita)

Groupe G:
Arsenal (Ang), FC Porto (Por), Fenerbahce (Tur), Dynamo Kiev (Ukr)

Groupe H: Real Madrid (Esp), Juventus Turin (Ita), Zenit Saint-Petersbourg (Rus), BATE Borisov (Blr)
 

Première publication : 28/08/2008

COMMENTAIRE(S)