Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

FOCUS

France : de nouvelles inititatives solidaires en faveur des sans-abris

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean-Pascal Tricoire : "la mondialisation doit être plus inclusive"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 1)

En savoir plus

Faux départs pour le Real, le Barça et le Milan AC

Dernière modification : 01/09/2008

Les deux grands favoris de la Liga, le Real Madrid et le FC Barcelone, ont manqué leur première sortie de la saison en s'inclinant respectivement face à La Corogne et Numancia. Idem en Italie pour le Milan AC, qui a chuté face à Bologne.

L'AC Milan, le Real Madrid et le FC Barcelone se sont inclinés dès la première journée de leurs championnats, alors que le Bayern Munich glanait sa première victoire, éclatante, lors de la 3e journée en Allemagne.
  
Espagne (1re j.)
   
Aligner une équipe de rêve (Messi, Eto'o, Henry soutenus par Xavi et Iniesta) n'a pas suffi: le Barça façon Pep Guardiola s'est incliné dès la reprise, chez le promu Numancia (1-0), équipe 100% espagnole au budget famélique (4,5 millions d'euros). Le Real Madrid, empêtré dans l'imbroglio Robinho - le Brésilien a réitéré son souhait de partir - a également chuté, pour la 6e fois consécutive, à La Corogne (2-1). L'Atletico Madrid en a profité pour s'emparer du premier classement en étrillant le promu Malaga (4-0): le club madrilène est en forme, après avoir infligé la même gifle à Schalke 04 mercredi au 3e tour préliminaire de la Ligue des champions. Valence a bien débuté aussi (3-0 contre Majorque) alors que Villarreal, vice-champion, a pris un point sur le terrain d'Osasuna (1-1).
  
Italie (1re j.)
   
L'AC Milan, malgré ses renforts dont un Ronaldinho plutôt bon, a perdu d'entrée, de surcroît à domicile, et contre un promu par-dessus le marché, Bologne (2-1). "Il y a des surprises en début de championnat, quand les équipes ne sont pas encore au maximum de leur condition physique", s'est défendu l'entraîneur Carlo Ancelotti. Le triple champion en titre, l'Inter, a de son côté concédé le nul à Gênes contre la Sampdoria (1-1, but d'Ibrahimovic), tout comme la Roma dans son stade olympique, rejointe par Naples pourtant réduit à dix, et la Juventus, la faute à Gilardino ayant égalisé in extremis pour la Fiorentina.
    
Angleterre (3e j.)
   
Chelsea et Liverpool, après deux victoires de rang, ont été freinés respectivement face à Tottenham (1-1) et chez Aston Villa (0-0), mais sont toujours en tête. Premier coup d'arrêt pour les Blues de Scolari, surtout en seconde période où ils se sont montrés inconsistants. Manchester United (4 pts) peut encore rejoindre le sommet du classement, son match face à Fulham ayant été reporté sine die pour cause de Supercoupe d'Europe vendredi. Arsenal, de son côté, a fait fort en écrasant Newcastle 3-0, avec la manière, et s'est replacé au 4e rang. La 3e marche du podium est occupée par Manchester City, net vainqueur à Sunderland (3-0).
     
Allemagne (3e j.)
   
Après deux nuls, le Bayern Munich version Klinsmann a enfin étincelé, contre le Hertha Berlin (4-1) et avec l'aide de deux penalties. Les Bavarois remontent à la 7e place d'un classement dominé par un trio composé des vainqueurs Schalke 04 (1-0 contre Bochum), Hambourg (4-2 à Bielefeld) et Dortmund (1-0 à Cottbus). En tête avant la 3e journée, le promu Hoffenheim a bu la tasse à Leverkusen (5-2) tandis que le Werder Brême n'est que 13e après sa défaite à Mönchengladbach (3-2) malgré la première titularisation de son meneur brésilien Diego.

Première publication : 01/09/2008

COMMENTAIRE(S)