Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Colorado : la ruée vers le cannabis

En savoir plus

MODE

Mode masculine hiver 2015 à Paris, les libertés d'expression triomphent

En savoir plus

FOCUS

Législatives en Grèce : un scrutin décisif

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Manchester City-Côte d'Ivoire au Mondial : Yaya Touré se confie à FRANCE 24

En savoir plus

#ActuElles

Sport : à quand la parité ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération des humanitaires à Bangui : Le chef anti-balaka Andilo ne sera pas relâché

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Abdallah, "grand défenseur des femmes" selon Christine Lagarde

En savoir plus

TECH 24

Alan Turing, le casseur de codes

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Lassana Bathily, un héros désormais français

En savoir plus

Les dépenses records du mercato européen

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 23/10/2008

Comme d’habitude, les dernières heures du mercato, qui s'est clos lundi 1er septembre à minuit, ont été riches en rebondissements. Retour sur les principaux mouvements de joueurs enregistrés en Europe tout au long de l'été.

Les jeux sont faits, rien ne va plus sur la planète foot. Le mercato estival censé permettre aux clubs de se renforcer s’est clos lundi 1er septembre à minuit. Comme d’habitude, les dernières heures du marché des transferts ont été riches en rebondissements et en surprises. Deux des feuilletons de l’été ont trouvé leurs dénouements dans les ultimes secondes, avec les signatures de Dimitar Berbatov, l’attaquant vedette de Tottenham, à Manchester United contre 38 millions d’euros et surtout celle de Robinho, le virevoltant ailier du Real Madrid à Manchester City pour 40 millions d’euros.


Annoncé à Chelsea avec insistance, l’international brésilien a accepté contre toute attente l’offre alléchante du club mancunien, la presse espagnole parle d’un salaire équivalent à 7 millions d’euros par an. Vendu quelques heures plus tôt par l'ex-Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra à un groupe d'investissement d'Abou Dhabi, le club du nord de l’Angleterre a indéniablement réalisé le plus gros transfert de l’été.

Les clubs français déboursent 215 millions d'euros

Un été au cours duquel les clubs anglais auront déboursé la somme record de 615 millions d'euros pour se renforcer, selon le cabinet d'audit Deloitte. Côté joueur, mis à part les cas de Berbatov et Robinho, il faut retenir les arrivées de Deco à Chelsea, de Nasri à Arsenal et de Modric à Tottenham.
 
En France, les clubs de Ligue 1 ont desserré les cordons de la bourse pour dépenser la bagatelle de 215 millions d’euros, un record facilité par l’explosion des prix des droits audiovisuels. Les deux plus gros budgets du championnat, Lyon et l’OM, qui sont déjà en tête du classement après quatre journées ont dépensé à eux deux 85,5 millions d’euros. En tête de gondole des transferts, on trouve les signatures de Ben Arfa et de Koné à Marseille qui a prêté Cissé à Sunderland, les arrivées de Lloris, Ederson et de Makoun à Lyon et les recrues rutilantes du PSG : Makélélé et Giuly, deux gloires expatriées du football français. Nantes a misé sur l’international croate Klasnic et Bordeaux a récupéré en prêt Yoann Gourcuff qui végétait sur le banc du Milan AC.

Le Milan AC recrute deux Ballons d’or

C’est justement ce club cher à Silvio Berlusconi qui a animé le mercato en Italie en enregistrant l’arrivée de deux Ballons d’or européens, Ronaldinho et Andrei Chevtchenko qui n’étaient plus en odeur de sainteté dans leurs clubs respectifs, Barcelone et Chelsea. Un pari risqué mais rentable puisqu’il a enthousiasmé les tiffosi milanais et dopé les abonnements du club pour atteindre les 40 000 membres.
 
En Espagne, seul le Barça s’est montré dépensier en investissant près de 90 millions d’euros sur le marché dont 35 pour le seul Daniel Alves. Le Real Madrid semble avoir définitivement tourné la page "Galactiques" en n’engageant que Rafael Van der Vaart, venu de Hambourg pour compléter la colonie batave au sein de l’effectif du champion d’Espagne. Les dirigeants madrilènes ont pourtant tout tenté pour recruter deux des meilleurs joueurs actuels de la planète, le mancunien Cristiano Ronaldo et le buteur de Valence David Villa, en vain.
 

Première publication : 02/09/2008

COMMENTAIRE(S)