Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Une enquête préliminaire vise le financement de la campagne 2007 de Sarkozy

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

L'UE reporte les négociations avec Moscou

Dernière modification : 02/09/2008

Au cours du sommet extraordinaire de Bruxelles, le président de la Commission européenne annonce : "Tant que le retrait des troupes [russes] n'aura pas été respecté, toutes les réunions sur l'accord de partenariat sont reportées."

Lisez aussi  "Réunion des 27 à Bruxelles au sujet de la crise en Géorgie"

 

A Bruxelles, en sommet extraordinaire, les chefs d'Etat et de gouvernement des 27 pays de l'Union européenne ont décidé de geler les négociations pour un accord de partenariat renforcé choisi, tant que le plan de paix en six points négocié par l’UE ne sera pas pleinement appliqué.

 

Le président français, Nicolas Sarkozy, à la tête de l’Union européenne, s’est réjoui de "l’unité de tous les Européens", lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion.

  

Tous condamnent "sans ambigüité la réaction disproportionnée de la Russie en Géorgie" et demandent "la mise en œuvre intégrale du plan en six points", négocié et accepté par toutes les parties à la fin du mois d'août, a-t-il déclaré.

  

Les 27 sont parvenus à s’entendre sur la question des sanctions à l’égard de la Russie, qui les divisait. Comme le souhaitait l’Allemagne et la France, elle a été écartée.

 

Un sursis pour Moscou

  

"Ils ont tenu un discours très musclé, mais ont donné des gages de dialogue à la Russie", analyse Caroline de Camaret, spécialiste Europe de FRANCE 24 depuis Bruxelles.

 

Les 27 ont ainsi préféré reporter les prochaines réunions de négociations avec Moscou pour un accord de partenariat renforcé. Le Plan de paix appelle au retour des forces armées russes sur les positions qu'elles occupaient avant le début du conflit.

 

Moscou a retiré une majeure partie de ses troupes, mais a toutefois annoncé qu'elle garderait le contrôle d'une route entre Tbilissi et la mer Noire. Aussi, des soldats russes patrouillent toujours dans la ville portuaire de Poti, sur les bords de la mer Noire, et tiennent encore des barrages sur et autour du principal axe autoroutier du pays.


"Tant que le retrait des troupes sur les positions antérieures à celle du 7 août n'aura pas été réalisé, toutes les réunions en vue de la négociation de l'accord de partenariat sont reportées", a annoncé le président de l'Exécutif européen, José Manuel Barroso, au cours d'une conférence de presse.

 

Le 8 septembre, Nicolas Sarkozy, accompagné de M. Barroso, se rendra dans la capitale Russe pour vérifier que la Russie applique effectivement l’Accord de paix.

 

 Lisez aussi :  La Russie et la Géorgie d'accord sur un plan de paix, selon Sarkozy

Première publication : 02/09/2008

COMMENTAIRE(S)