Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

Sarkozy et Assad, une nouvelle amitié franco-syrienne

Dernière modification : 04/09/2008

Le président français Nicolas Sarkozy est à Damas, où il a donné une conférence de presse commune avec son homologue syrien Bachar al-Assad. Cette visite scelle le rapprochement entre les deux pays.

Le président syrien Bachar al-Assad a déclaré mercredi que la Syrie voulait que la France joue un rôle dans les négociations indirectes de paix entre son pays et Israël, au cours d'un point de presse commun avec son homologue français Nicolas Sarkozy à Damas.
   
"Nous avons demandé à M. Sarkozy de jouer un rôle dans les négociations indirectes", reprises entre Damas et l'Etat hébreu en mai après un gel de huit ans, a affirmé M. Assad, qui a qualifié son entretien avec M. Sarkozy de "sincère et constructif".
   
"Ces négociations indirectes sont le seul moyen de parvenir à des négociations directes", a souligné le président syrien.
   
Les négociations directes "ont besoin de la présence des Etats-Unis aux côtés des autres parties participant à ce processus", a par ailleurs insisté le président syrien.
   
Le président français de son côté indiqué que le rôle joué par la France serait celui "que les acteurs (concernés) lui demanderaient de jouer".
   
M. Sarkozy est arrivé mercredi après-midi à Damas pour une visite de deux jours, la première d'un chef d'Etat occidental en Syrie depuis cinq ans.
   
Un sommet quadripartite réunira jeudi dans la capitale syrienne la France, la Syrie, le Qatar ainsi que la Turquie qui sert d'intermédiaire dans les négociations indirectes entre Israel et la Syrie. Il portera sur ces discussions de paix.
   
La Syrie et Israël sont formellement en état de guerre depuis 1948, mais ont signé des accords d'armistice ou de cessez-le-feu.
   
En échange de la paix, la Syrie exige la restitution intégrale du plateau du Golan conquis par l'armée israélienne en juin 1967 et annexé par l'Etat hébreu en 1981, ce à quoi Israël s'est jusqu'à ce jour opposé.

Première publication : 03/09/2008

COMMENTAIRE(S)