Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

Deux médaillés bélarusses contrôlés positifs

Dernière modification : 04/09/2008

Les athlètes bélarusses Vadim Devyatovsky et Ivan Tikhan, respectivement médaillés d'argent et de bronze, au concours olympique du marteau, ont été contrôlés positifs à la testostérone pendant les Jeux de Pékin.

 

Les médaillés d'argent et de bronze au concours olympique du marteau, les Bélarusses Vadim Devyatovsky et Ivan Tikhan, ont été contrôlés positifs à la testostérone pendant les Jeux de Pékin, selon l'agence russe Allsport.

Interrogé par l'AFP, le Comité international olympique a informé que sa commission de discipline devait se réunir à la fin du mois de septembre, et qu'il ne pourra communiquer sur cette affaire qu'à l'issue de cette réunion.

L'agence russe cite une source "proche de l'Agence mondiale antidopage" affirmant que des traces de testostérone avaient été décelées dans les échantillons A fournis par les deux athlètes à l'issue de la finale du concours de marteau le 17 août.

Devyatovsky, 31 ans, qui avait été suspendu deux ans entre 2000 et 2002 à la suite d'un contrôle positif, risque la suspension à vie de toute compétition, en cas de confirmation de ce nouveau cas de dopage par l'échantillon B.

Tikhan, 32 ans, triple champion du monde, n'a jamais auparavant été convaincu de dopage.

Deux athlètes ont été convaincues de dopage - toutes deux à un stéroïde anabolisant - lors des jeux Olympiques de Pékin: la Grecque Fani Halkia, championne olympique du 400 m haies à Athènes en 2004, a été exclue avant le début des épreuves et l'Ukrainienne Lyudmila Blonska après sa 2e place à l'heptathlon.

Cette dernière, déjà contrôlée positive en 2003, a été suspendue à vie et a dû rendre sa médaille d'argent.

Si Devyatovsky et Tikhan devaient eux aussi perdre leurs médailles, elles seraient réattribuées au Hongrois Krisztian Pars et au Japonais Koji Murofushi, respectivement 4e et 5e de la finale. Le Nippon avait récupéré l'or aux Jeux d'Athènes en 2004 après le déclassement du vainqueur, le Hongrois Adrian Annus, pour non respect des règlements antidopage.

 

Première publication : 04/09/2008

COMMENTAIRE(S)