Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (partie 1)

En savoir plus

L'euro à son plus bas niveau depuis huit mois

Dernière modification : 04/09/2008

La monnaie unique européenne ne cesse de reculer face au billet vert : l'euro est passé sous le seuil de 1,44 dollar, son plus bas niveau depuis janvier. La BCE doit annoncer, ce jeudi, si elle change ou non ses taux directeurs.

L'euro a de nouveau baissé mercredi face au dollar, passant brièvement sous 1,44 dollar pour la première fois depuis janvier, miné par les craintes de récession en zone euro, renforcées par des indicateurs moroses.

Vers 18H00 GMT (20H00 à Paris), l'euro s'échangeait à 1,4479 dollar contre 1,4517 dollar mardi soir.

La monnaie unique européenne reculait également face au yen à 156,95 yens contre 157,61.

Le dollar était en baisse face à la devise nippone à 108,38 yens contre 108,55.

Vers 09H15 GMT, l'euro est tombé à 1,4385 dollar.

"L'euro est tombé sous 1,44 dollar pour la première fois depuis le 22 janvier, alors que la région s'approche à toute vitesse de la récession", a commenté John Rivera, de DailyFX.
 
La monnaie européenne poursuit ainsi sa reculade face à la monnaie américaine, engagée peu après son record historique à 1,6038 dollar, atteint le 15 juillet. Depuis cette date, l'euro a perdu plus de 10% de sa valeur.

Alimentant les craintes du marché, l'office européen des statistiques Eurostat a confirmé son estimation d'une contraction de 0,2% de l'économie de la zone euro au deuxième trimestre comparé au premier, avec un recul de toutes les composantes du Produit intérieur brut (PIB).

"L'Allemagne et la France, les premières économies de la région, sont en tête de ce déclin", a relevé M. Rivera.

Et "le ralentissement le plus important vient de la construction, ce qui indique que l'économie devrait rester faible", a ajouté l'économiste.

Toujours dans la zone euro, les ventes du commerce de détail ont baissé plus que prévu en juillet dans la zone euro, affichant leur "cinquième déclin sur les six derniers mois", a souligné M. Rivera.

Ces indicateurs moroses ont renforcé les spéculations quant à un futur assouplissement monétaire de la part de la Banque centrale européenne (BCE).

La BCE, préoccupée par l'inflation, devrait cependant garder jeudi son taux directeur inchangé, mais les cambistes pronostiquent désormais qu'elle sera contrainte à procéder à une baisse des taux pour faire face au ralentissement économique à moyen terme.

Le dollar a par ailleurs été soutenu par les chiffres des commandes industrielles aux Etats-Unis qui ont augmenté, plus qu'attendu, de 1,3% en juillet par rapport à juin.

La livre sterling baissait encore face au dollar à 1,7726 dollar pour une livre, comme face à l'euro à 0,8166 livre pour un euro.
 
La devise helvétique remontait face à l'euro, à 1,6027 franc suisse pour un euro et restait stable face à la monnaie américaine, à 1,1067 franc suisse pour un dollar.

Le yuan chinois a clôturé à 6,8438 yuans pour un dollar contre 6,8407 yuans la veille.

Première publication : 04/09/2008

COMMENTAIRE(S)