Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le gouvernement dissout le comité olympique

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Disparition de Sonia Rykiel, femme libre et "reine du tricot"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping : "Ali Bongo est incapable de diriger le Gabon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : la politique migratoire de Merkel pèse dans la campagne pour les régionales

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Destruction des mausolées de Tombouctou : 9 à 11 ans de prison requis contre Ahmad Al Mahdi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

Près de 500 morts aux Gonaïves après les inondations

Dernière modification : 06/09/2008

La police haïtienne a retrouvé 495 cadavres dans la ville des Gonaïves après les fortes pluies qui ont suivi la tempête Hanna. Ce bilan pourrait encore s'alourdir et s'ajoute aux centaines de morts des tempêtes précédentes Gustav et Fay.

Près de 500 personnes ont trouvé la mort dans les inondations provoquées par la tempête tropicale Hanna dans la ville haïtienne des Gonaïves où l'eau est montée jusqu'à cinq mètres, a annoncé vendredi la police.

Les autorités ont nettement revu à la hausse le bilan des inondations dans la quatrième plus grande ville de l'île alors que le niveau des eaux baissait et que l'aide humanitaire commençait à être acheminée aux sinistrés ayant survécu en trouvant refuge sur le toit de leurs maisons.

"La météo est revenue au calme maintenant et nous découvrons de nouveaux corps. Nous avons retrouvé 495 cadavres pour l'heure et 13 personnes sont portées disparues", a déclaré à Reuters Ernst Dorfeuille, chef de la police de la ville.

"L'odeur des morts est très désagréable aux Gonaïves. Le bilan pourrait même s'alourdir", a-t-il ajouté.

Le responsable de la police a indiqué que l'eau était montée jusqu'à cinq mètres dans certains quartiers de la ville. Les treize habitants portés disparus sont restés bloqués dans une maison et des voisins qui les ont entendus appeler à l'aide ont peu d'espoir qu'ils soient retrouvés vivants.

Les 495 victimes dans la ville portuaire des Gonaïves portent le bilan total des inondations et des coulées de boue provoquées par le passage de Hanna à 529 morts.

TROIS TEMPÊTES EN MOINS D'UN MOIS

La tempête tropicale a balayé le sud-est de l'archipel des Bahamas avant de se diriger vendredi vers la Caroline du Nord et la Caroline du Sud, sur la côte Est des Etats-Unis.

Les Nations unies vont lancer un appel à la création d'un fonds d'urgence pour venir en aide à 600.000 Haïtiens tandis que le Comité international de la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge ont lancé un appel aux dons pour récolter 2,4 millions d'euros.

Un cargo transportant des vivres fournies par le Programme alimentaire mondial (Pam) est arrivé dans le port des Gonaïves où les rues étaient recouvertes de boue et jonchées de carcasses d'animaux.

Il s'agit de la première livraison d'aide. Le Pam a indiqué que plusieurs autres cargaisons devaient être acheminées par bateau et par avion.

Haïti, le pays le plus pauvre du continent américain où la plupart des habitants subsistent avec moins de deux dollars par jour, a été touché par trois tempêtes successives en l'espace de moins d'un mois. La tempête tropicale Fay avait fait plus de 50 morts, l'ouragan Gustav au moins 75.

Dans le sillage de la tempête Hanna, l'ouragan Ike pourrait s'approcher du nord d'Haïti avant de se diriger vers Cuba, le sud de la Floride et le golfe du Mexique la semaine prochaine.
 

Première publication : 06/09/2008

COMMENTAIRE(S)