Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brexit et météo : le froid s'installe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Un effet Trump" sur l'emploi américain ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : un camp de déplacés visé par erreur par l'armée, 52 morts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brexit rime avec "Frexit"

En savoir plus

LE DÉBAT

Royaume-Uni - UE : un Brexit radical ?

En savoir plus

La police recommande l'inculpation d'Ehoud Olmert

Dernière modification : 08/09/2008

La police israélienne recommande l'inculpation du Premier ministre Ehoud Olmert pour son implication présumée dans deux affaires de corruption. Il devrait démissionner le 17 septembre, après désignation de son successeur par le parti Kadima.

La police israélienne a annoncé dimanche qu'elle recommandait l'inculpation du Premier ministre Ehud Olmert, qui doit démissionner à la mi-septembre après les primaires de son parti Kadima, dans deux affaires de corruption présumée.
   
La police a expliqué dans un communiqué qu'elle recommandait l'inculpation de M. Olmert pour "corruption" et "abus de confiance", dans le cadre de deux des six dossiers qui concernent le chef du gouvernement israélien.
   
La décision d'une inculpation revient au procureur général de l'Etat. Elle devrait intervenir au cours des prochaines semaines.
   
La police accuse Ehud Olmert d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent en liquide d'un homme d'affaires juif américain, Morris Talansky, alors qu'il était maire de Jérusalem entre 1993 et 2003 puis ministre de l'Industrie et du Commerce jusqu'en 2006.
   
Il est aussi soupçonné de fraude dans une affaire de double facturation de billets d'avion.
   
D'ores et déjà, M. Olmert, dont la réputation a été gravement entachée par les soupçons qui pèsent sur lui, a annoncé qu'il présenterait sa démission après l'élection le 17 septembre de son successeur à la tête du Kadima, le parti centriste au pouvoir.

Première publication : 07/09/2008

COMMENTAIRE(S)