Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

La police recommande l'inculpation d'Ehoud Olmert

Dernière modification : 08/09/2008

La police israélienne recommande l'inculpation du Premier ministre Ehoud Olmert pour son implication présumée dans deux affaires de corruption. Il devrait démissionner le 17 septembre, après désignation de son successeur par le parti Kadima.

La police israélienne a annoncé dimanche qu'elle recommandait l'inculpation du Premier ministre Ehud Olmert, qui doit démissionner à la mi-septembre après les primaires de son parti Kadima, dans deux affaires de corruption présumée.
   
La police a expliqué dans un communiqué qu'elle recommandait l'inculpation de M. Olmert pour "corruption" et "abus de confiance", dans le cadre de deux des six dossiers qui concernent le chef du gouvernement israélien.
   
La décision d'une inculpation revient au procureur général de l'Etat. Elle devrait intervenir au cours des prochaines semaines.
   
La police accuse Ehud Olmert d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent en liquide d'un homme d'affaires juif américain, Morris Talansky, alors qu'il était maire de Jérusalem entre 1993 et 2003 puis ministre de l'Industrie et du Commerce jusqu'en 2006.
   
Il est aussi soupçonné de fraude dans une affaire de double facturation de billets d'avion.
   
D'ores et déjà, M. Olmert, dont la réputation a été gravement entachée par les soupçons qui pèsent sur lui, a annoncé qu'il présenterait sa démission après l'élection le 17 septembre de son successeur à la tête du Kadima, le parti centriste au pouvoir.

Première publication : 07/09/2008

COMMENTAIRE(S)