Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Au Ghana, la présidentielle s’annonce serrée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Premier contact", les extra-terrestres ont la parole

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Alep : la guerre vue à travers les tweets d'une enfant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cazeneuve, ce "frère"

En savoir plus

LE DÉBAT

Manuel Valls quitte Matignon : dernier remaniement en France

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

La police recommande l'inculpation d'Ehoud Olmert

Dernière modification : 08/09/2008

La police israélienne recommande l'inculpation du Premier ministre Ehoud Olmert pour son implication présumée dans deux affaires de corruption. Il devrait démissionner le 17 septembre, après désignation de son successeur par le parti Kadima.

La police israélienne a annoncé dimanche qu'elle recommandait l'inculpation du Premier ministre Ehud Olmert, qui doit démissionner à la mi-septembre après les primaires de son parti Kadima, dans deux affaires de corruption présumée.
   
La police a expliqué dans un communiqué qu'elle recommandait l'inculpation de M. Olmert pour "corruption" et "abus de confiance", dans le cadre de deux des six dossiers qui concernent le chef du gouvernement israélien.
   
La décision d'une inculpation revient au procureur général de l'Etat. Elle devrait intervenir au cours des prochaines semaines.
   
La police accuse Ehud Olmert d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent en liquide d'un homme d'affaires juif américain, Morris Talansky, alors qu'il était maire de Jérusalem entre 1993 et 2003 puis ministre de l'Industrie et du Commerce jusqu'en 2006.
   
Il est aussi soupçonné de fraude dans une affaire de double facturation de billets d'avion.
   
D'ores et déjà, M. Olmert, dont la réputation a été gravement entachée par les soupçons qui pèsent sur lui, a annoncé qu'il présenterait sa démission après l'élection le 17 septembre de son successeur à la tête du Kadima, le parti centriste au pouvoir.

Première publication : 07/09/2008

COMMENTAIRE(S)