Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise migratoire en France : Hollande à Calais pour la première fois de son mandat

En savoir plus

La police recommande l'inculpation d'Ehoud Olmert

Dernière modification : 08/09/2008

La police israélienne recommande l'inculpation du Premier ministre Ehoud Olmert pour son implication présumée dans deux affaires de corruption. Il devrait démissionner le 17 septembre, après désignation de son successeur par le parti Kadima.

La police israélienne a annoncé dimanche qu'elle recommandait l'inculpation du Premier ministre Ehud Olmert, qui doit démissionner à la mi-septembre après les primaires de son parti Kadima, dans deux affaires de corruption présumée.
   
La police a expliqué dans un communiqué qu'elle recommandait l'inculpation de M. Olmert pour "corruption" et "abus de confiance", dans le cadre de deux des six dossiers qui concernent le chef du gouvernement israélien.
   
La décision d'une inculpation revient au procureur général de l'Etat. Elle devrait intervenir au cours des prochaines semaines.
   
La police accuse Ehud Olmert d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent en liquide d'un homme d'affaires juif américain, Morris Talansky, alors qu'il était maire de Jérusalem entre 1993 et 2003 puis ministre de l'Industrie et du Commerce jusqu'en 2006.
   
Il est aussi soupçonné de fraude dans une affaire de double facturation de billets d'avion.
   
D'ores et déjà, M. Olmert, dont la réputation a été gravement entachée par les soupçons qui pèsent sur lui, a annoncé qu'il présenterait sa démission après l'élection le 17 septembre de son successeur à la tête du Kadima, le parti centriste au pouvoir.

Première publication : 07/09/2008

COMMENTAIRE(S)