Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Freddie Mac et Fannie Mae : les marchés soulagés

©

Dernière modification : 08/09/2008

Les valeurs boursières ont bondi en fin de séance en Asie tandis que les places européennes ont ouvert en hausse suite à l'annonce de la mise sous tutelle des deux géants du refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac.

Retrouvez également le reportage de France 24 sur les ravages de la crise des subprimes et le reportage sur les maisons au rabais. 


Les marchés asiatiques et européens ont été gagné par une euphorie grisante après l'annonce de la mise sous tutelle de Freddie et Fannie, les deux plus importants établissements américains de refinancement.

Car l'affaire Freddie et Fannie ne concerne pas que les Etats-Unis. L'Asie et l'Europe détiennent 20% des dettes des deux établissements. L'annonce du Trésor américain signifie donc que les banques étrangères seront remboursées. Une très bonne nouvelle pour elles.

Reste que ce plan de renflouement de Fannie Mae et Freddie Mac pose des questions, la principale étant le financement de l'opération.

L'Etat américain se dit prêt à injecter 100 milliards de dollars dans chacune des entreprises, c'est loin d'être une goutte d'eau surtout dans un pays en crise.

D'autant que l'administration Bush s'engage alors que dans quelques semaines un nouveau président devra gérer l'affaire Freddie et Fannie. Un cadeau empoisonné pour la prochaine administration en place.

Même si John McCain et Barack Obama sont d'accord sur le principe avec la nationalisation.

En tout cas les contribuables américains vont certainement se sentir visés. Ils pourraient être mis à contribution pour ce renflouement, le plus coûteux de l'histoire de la finance américaine.

Première publication : 08/09/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)