Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : à Rafah, les habitants sont pris au piège

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Freddie Mac et Fannie Mae sauvés, les marchés dopés

©

Dernière modification : 08/09/2008

Les marchés européens et asiatiques ont clôturé en forte hausse, et Wall Street a connu une progression de ces indices. La décision du Trésor américain de mettre Fannie Mae et Freddie Mac sous tutelle a dopé les places financières.

Retrouvez également le reportage de France 24 sur les ravages de la crise des subprimes et le reportage sur les maisons au rabais. 


Les Bourses mondiales ont salué lundi le sauvetage des deux géants du refinancement hypothécaire américain Fannie Mae et Freddie Mac --placés sous tutelle des autorités américaines-- ce qui devrait épargner de nouveaux tourments à l'économie mondiale.

Après avoir ouvert en fanfare suite à la mise sous tutelle des organismes de refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac, la Bourse de New York a néanmoins ralenti à la mi-journée, le Dow Jones gagnant encore 1,39% (contre 2,56 % à l'ouverture), mais le Nasdaq perdait 0,16% (après avoir grimpé de 1,66%).

Vers 15H55 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) grimpait de 155,76 points, à 11.376,72 points, tandis que l'indice Nasdaq, à forte composante technologique, reculait de 3,63 points, à 2.252,25 points.

Les marchés d'Asie avaient pour la plupart fini en forte hausse lundi, tandis que les places européennes progressaient presque toutes de plus de 3%.

"Le sauvetage de Fannie Mae et Freddie Mac a soulagé les marchés, car les risques pour le marché mondial du crédit ont diminué", a expliqué Allen Lin, analyste chez Concord Securities à Taïpeh.

Le Trésor américain a annoncé dimanche une mise sous tutelle de Fannie Mae et Freddie Mac, le temps que ceux-ci restructurent leurs finances mises à mal par la crise du crédit et de l'immobilier.

Le plan prévoit que l'Etat fédéral pourra injecter jusqu'à 100 milliards de dollars dans chacune de ces sociétés pour les aider à accomplir leur mission.

"Le marché a subi des ventes excessives ces derniers temps. La mise sous tutelle a poussé les chasseurs de bonnes affaires à sauter sur l'occasion", a expliqué Arch Shih, analyste chez Taiwan International Securities.

"Si les gains se poursuivent, la confiance du marché pourrait se rétablir", a-t-il pronostiqué.

Selon Masatsugu Miyata, cambiste chez Hachijuni Bank, "les marchés ont réagi positivement à la nouvelle, car celle-ci dissipe les incertitudes concernant le crédit et les craintes de détérioration du marché immobilier".

Le président américain George W. Bush a expliqué qu'une faillite de Fannie Mae et Freddie Mac, qui détiennent ou garantissent plus de 40% de l'encours des prêts immobiliers accordés aux Etats-Unis, présenterait un "risque inacceptable" pour l'économie du pays.

Les titres Fannie Mae et Freddie Mac s'effondraient néanmoins respectivement de 84,94% et de 71,76%.

Le Fonds monétaire international (FMI) a salué le plan de sauvetage, estimant qu'il allait "contribuer à soutenir les marchés et, par conséquent, les perspectives économiques et financières".

Le plan "donne du temps pour construire un large consensus sur une réforme importante de ces institutions, tout en garantissant la stabilité des marchés et un soutien à la reprise économique", s'est félicité le FMI dans un communiqué de son directeur général, Dominique Strauss-Kahn.

Le Japon, dont la croissance économique dépend des exportations vers les Etats-Unis, a lui aussi applaudi. "Cela va faire disparaître un facteur d'instabilité pour l'économie américaine", a déclaré le ministre japonais des Finances, Bunmei Ibuki.

Les Bourses européennes, malmenées la semaine dernière, ont fini en forte hausse, accumulant des gains de plus de 3%: A Paris, le CAC 40 a grimpé de 3,42%, la Bourse de Londres de presque 4%, Francfort de 2,22%, l'indice de la Bourse de Madrid de 3,72%, celui de Bruxelles de 4,40%, l'indice SP/Mib de Milan de 3,13%, et Amsterdam de 2,46%.

L'Eurostoxx 50 a progressé de 2,86%.

A Tokyo, l'indice Nikkei a bondi de 3,38% en clôture, se rétablissant après une sévère correction de près de 7% la semaine dernière.

L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a gagné 4,32% et le Straits Times de Singapour 4,8%.

Séoul a fini sur une envolée de 5,15%, tandis que Taïpeh bondissait de 5,57%, Sydney de 3,90% et la Bourse de Nouvelle-Zélande de 1,13%.

A contre-courant, la Bourse de Shanghai a reculé de 2,68% et Manille a terminé pratiquement inchangée (+0,14%)

Sur le marché des changes, Le dollar s'élançait face à l'euro, touchant un nouveau plus haut depuis onze mois, à 1,4121 dollar pour un euro contre 1,4260 vendredi soir.

Le billet vert s'est également raffermi face au yen, ce qui a bénéficié aux actions des grands exportateurs japonais.

Première publication : 08/09/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)