Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Freddie Mac et Fannie Mae sauvés, les marchés dopés

Dernière modification : 08/09/2008

Les marchés européens et asiatiques ont clôturé en forte hausse, et Wall Street a connu une progression de ces indices. La décision du Trésor américain de mettre Fannie Mae et Freddie Mac sous tutelle a dopé les places financières.

Retrouvez également le reportage de France 24 sur les ravages de la crise des subprimes et le reportage sur les maisons au rabais. 


Les Bourses mondiales ont salué lundi le sauvetage des deux géants du refinancement hypothécaire américain Fannie Mae et Freddie Mac --placés sous tutelle des autorités américaines-- ce qui devrait épargner de nouveaux tourments à l'économie mondiale.

Après avoir ouvert en fanfare suite à la mise sous tutelle des organismes de refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac, la Bourse de New York a néanmoins ralenti à la mi-journée, le Dow Jones gagnant encore 1,39% (contre 2,56 % à l'ouverture), mais le Nasdaq perdait 0,16% (après avoir grimpé de 1,66%).

Vers 15H55 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) grimpait de 155,76 points, à 11.376,72 points, tandis que l'indice Nasdaq, à forte composante technologique, reculait de 3,63 points, à 2.252,25 points.

Les marchés d'Asie avaient pour la plupart fini en forte hausse lundi, tandis que les places européennes progressaient presque toutes de plus de 3%.

"Le sauvetage de Fannie Mae et Freddie Mac a soulagé les marchés, car les risques pour le marché mondial du crédit ont diminué", a expliqué Allen Lin, analyste chez Concord Securities à Taïpeh.

Le Trésor américain a annoncé dimanche une mise sous tutelle de Fannie Mae et Freddie Mac, le temps que ceux-ci restructurent leurs finances mises à mal par la crise du crédit et de l'immobilier.

Le plan prévoit que l'Etat fédéral pourra injecter jusqu'à 100 milliards de dollars dans chacune de ces sociétés pour les aider à accomplir leur mission.

"Le marché a subi des ventes excessives ces derniers temps. La mise sous tutelle a poussé les chasseurs de bonnes affaires à sauter sur l'occasion", a expliqué Arch Shih, analyste chez Taiwan International Securities.

"Si les gains se poursuivent, la confiance du marché pourrait se rétablir", a-t-il pronostiqué.

Selon Masatsugu Miyata, cambiste chez Hachijuni Bank, "les marchés ont réagi positivement à la nouvelle, car celle-ci dissipe les incertitudes concernant le crédit et les craintes de détérioration du marché immobilier".

Le président américain George W. Bush a expliqué qu'une faillite de Fannie Mae et Freddie Mac, qui détiennent ou garantissent plus de 40% de l'encours des prêts immobiliers accordés aux Etats-Unis, présenterait un "risque inacceptable" pour l'économie du pays.

Les titres Fannie Mae et Freddie Mac s'effondraient néanmoins respectivement de 84,94% et de 71,76%.

Le Fonds monétaire international (FMI) a salué le plan de sauvetage, estimant qu'il allait "contribuer à soutenir les marchés et, par conséquent, les perspectives économiques et financières".

Le plan "donne du temps pour construire un large consensus sur une réforme importante de ces institutions, tout en garantissant la stabilité des marchés et un soutien à la reprise économique", s'est félicité le FMI dans un communiqué de son directeur général, Dominique Strauss-Kahn.

Le Japon, dont la croissance économique dépend des exportations vers les Etats-Unis, a lui aussi applaudi. "Cela va faire disparaître un facteur d'instabilité pour l'économie américaine", a déclaré le ministre japonais des Finances, Bunmei Ibuki.

Les Bourses européennes, malmenées la semaine dernière, ont fini en forte hausse, accumulant des gains de plus de 3%: A Paris, le CAC 40 a grimpé de 3,42%, la Bourse de Londres de presque 4%, Francfort de 2,22%, l'indice de la Bourse de Madrid de 3,72%, celui de Bruxelles de 4,40%, l'indice SP/Mib de Milan de 3,13%, et Amsterdam de 2,46%.

L'Eurostoxx 50 a progressé de 2,86%.

A Tokyo, l'indice Nikkei a bondi de 3,38% en clôture, se rétablissant après une sévère correction de près de 7% la semaine dernière.

L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a gagné 4,32% et le Straits Times de Singapour 4,8%.

Séoul a fini sur une envolée de 5,15%, tandis que Taïpeh bondissait de 5,57%, Sydney de 3,90% et la Bourse de Nouvelle-Zélande de 1,13%.

A contre-courant, la Bourse de Shanghai a reculé de 2,68% et Manille a terminé pratiquement inchangée (+0,14%)

Sur le marché des changes, Le dollar s'élançait face à l'euro, touchant un nouveau plus haut depuis onze mois, à 1,4121 dollar pour un euro contre 1,4260 vendredi soir.

Le billet vert s'est également raffermi face au yen, ce qui a bénéficié aux actions des grands exportateurs japonais.

Première publication : 08/09/2008

COMMENTAIRE(S)