Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Pour Essebsi, "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand les anti-IVG accusaient la rescapée Simone Veil de promouvoir le "génocide""

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

Deux bombardiers russes sur le sol vénézuélien

Dernière modification : 11/09/2008

Deux bombardiers russes vont effectuer au Venezuela des "vols d'entraînement". La marine russe avait annoncé, deux jours plus tôt, des manœuvres conjointes dans la mer des Caraïbes, zone d'influence américaine.

Deux bombardiers russes se trouvent depuis mecredi au Venezuela pour des "vols d'entraînement", selon une annonce faite par Moscou et confirmée par Caracas, deux jours après que la marine russe eut annoncé des manoeuvres navales conjointes pour novembre dans les Caraïbes.
   
"Deux bombardiers stratégiques TU-160 des forces aériennes russes vont effectuer pendant quelques jours des vols d'entraînement au-dessus des eaux neutres, après quoi ils retourneront sur leur base" en Russie, a déclaré le ministère russe de la Défense, cité par les agences russes.
   
Le président vénézuélien Hugo Chavez a confirmé cette annonce, affirmant que "cela fait deux ans que la Russie a décidé de relancer son programme d'aviation stratégique".
   
Ce déploiement de moyens militaires russes dans une région considérée depuis un siècle par les Etats-Unis comme leur chasse gardée intervient dans un contexte de relations russo-américaines nettement refroidies depuis l'intervention russe en Géorgie en août.
   
Les deux bombardiers russes se trouvent sur la base aérienne d'El Libertador, dans l'Etat vénézuélien d'Aragua (nord), selon le ministère vénézuélien de la Défense.
   
L'itinéraire du vol jusqu'au Venezuela "passait au-dessus des eaux neutres des océans Glacial et Atlantique", a précisé le ministère russe, ajoutant que le vol des bombardiers depuis la base russe d'Enguelsk, dans la région de Saratov (Volga), avait duré près de 13 heures.
   
"Des chasseurs de l'Otan ont suivi les avions TU-160 pendant leur vol", a souligné un porte-parole du ministère, Alexandre Drobychevski, cité par l'agence Interfax.
   
"Tous les vols des avions des forces aériennes (russes) se déroulent dans le respect strict des règles internationales (...) et ne violent pas les frontières d'autres pays", a assuré en outre le ministère russe.
   
Mercredi, M. Chavez a aussi évoqué des manoeuvres conjointes avec la marine russe déjà annoncées, assurant qu'il s'agissait d'une "coopération" qui était conforme à son souci de "renforcement du pays".
   
Dimanche, il avait annoncé la venue de plusieurs bâtiments de la marine russe dans son pays et indiqué que ces navires arriveraient au Venezuela "fin novembre ou en décembre".
   
Moscou avait confirmé lundi de telles manoeuvres conjointes prévues pour se dérouler au large de ce pays d'Amérique latine, avec la participation de bâtiments emblématiques de la flotte russe, narguant ainsi les Etats-Unis dans leur zone d'influence historique.
   
"Nous sommes intéressés par le renforcement de nos connaissances et capacités de défense avec nos alliés stratégiques, et la Russie est de ceux-là", a souligné M. Chavez.
   
Plusieurs navires de la flotte russe du Nord, dont le croiseur à propulsion nucléaire "Pierre le Grand"--porteur de missiles à double capacité conventionnelle et nucléaire-- ainsi que des avions de la marine russe doivent participer aux exercices prévues dans les eaux vénézuéliennes des Caraïbes.
   
Ces manoeuvres ont été décidées au cours de la visite en juillet à Moscou du président Chavez, allié de Moscou et bête noire de Washington.
   
Dans le cadre de ces opérations, la Russie veut envoyer temporairement au Venezuela des avions dotés de dispositifs capables d'atteindre des sous-marins.
   
La Maison Blanche a déclaré qu'elle surveillerait de près les manoeuvres russo-vénézuéliennes.
   
Le Venezuela a renforcé ces dernières années sa coopération militaire avec la Russie à travers un important programme d'achat d'armes, incluant des fusils Kalachnikov, des hélicoptères et des avions de chasse Sukhoï.
 

Première publication : 11/09/2008

COMMENTAIRE(S)