Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol recule sur son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

Pour Morin, un retrait des forces est "inconcevable"

Dernière modification : 12/09/2008

Selon Hervé Morin, fixer un calendrier de retrait des troupes françaises en Afghanistan "n'a pas de sens". Le ministre de la Défense français s'est rendu à Kaboul avec sept des familles des 10 soldats français tués le 18 août.

Le ministre de la Défense Hervé Morin a estimé jeudi soir sur France 2 "inconcevable" que la France envisage un retrait d'Afghanistan.
  
"Il est inconcevable que la France, membre du Conseil de sécurité des Nations unies, cinquième puissance mondiale, envisage un retrait", a déclaré M. Morin dans une séquence de "A vous de juger", enregistrée plus tôt dans la journée.
  
Pour le ministre de la Défense qui devait s'envoler dans la soirée pour Kaboul en compagnie de sept des dix familles de soldats français tués dans une embuscade des talibans le 18 août, fixer un calendrier de retrait "n'a pas de sens".
  
"C'est une opération longue, qui mérite d'être inscrite dans la durée et conduite avec la volonté que des institutions afghanes se mettent en place progressivement", a-t-il fait valoir.
  
Le ministre de la Défense a par ailleurs estimé qu'il "faut absolument que le président (afghan Hamid) Karzaï s'engage dans un vrai processus de réconciliation nationale et des discussions avec toutes les parties", assurant qu'il y avait "des talibans avec lesquels on peut discuter".
  
Le secrétaire national du PS chargé des Relations internationales Pierre Moscovici, présent sur le même plateau, a également écarté l'idée d'un retrait prochain.
  
"Mais les modalités de notre engagement, les missions de nos soldats, l'impulsion que nous donnons sur le plan politique doivent être profondément différentes", a-t-il poursuivi.
  
"Il faut vraiment redéployer la stratégie de l'Otan et des occidentaux en Afghanistan", a insisté l'ancien ministre délégué aux Affaires européennes.
  
Pour le député UMP Pierre Lellouche aussi, "éclairer l'adversaire en se fixant une date de retrait est la pire des choses possibles". Celui-ci a cependant estimé que l'Afghanistan était un "bourbier" pour la coalition internationale, soulignant que "les chefs militaires américains reconnaissent que nous ne sommes pas en train de gagner".
  
Dans la journée de jeudi, M. Lellouche avait présenté aux côtés du député PS François Lamy une mission parlementaire chargée d'évaluer l'opération militaire française et la stratégie de l'Otan en Afghanistan.
  

Première publication : 12/09/2008

COMMENTAIRE(S)