Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Le Hamas veut échanger Gilad Shalit contre des prisonniers palestiniens

Dernière modification : 14/09/2008

Khaled Mechaal, le chef en exil du Hamas, a appelé à un accord "le plus rapidement possible" pour échanger le soldat israélien Gilad Shalit détenu à Gaza depuis plus de deux ans contre la libération de prisonniers palestiniens.

Le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal a affirmé samedi soir que son mouvement souhaitait qu'un accord intervienne le "plus rapidement possible" pour la libération de prisonniers palestiniens en échange du soldat israélien Gilad Shalit détenu à Gaza depuis plus de deux ans.

"Le Hamas n'a ni ajourné les négociations sur l'échange des prisonniers, ni imposé de nouvelles conditions, mais nous refusons le chantage fait par Israël qui veut (diminuer) le nombre des prisonniers palestiniens qui devraient être libérés", a déclaré M. Mechaal dans une allocution lors d'une cérémonie organisée à Damas à l'occasion du mois sacré du Ramadan.

"Nous avons demandé la libération de plus de mille prisonniers palestiniens (en échange du soldat Shalit), mais Israël n'entend en libérer que 450", a indiqué M. Mechaal dont le mouvement mène avec Israël des négociations par l'entremise de l'Egypte depuis plusieurs mois pour parvenir à un accord.

"Nous sommes attachés à faire aboutir les négociations le plus rapidement possible car nous souhaitons que nos prisonniers rentrent chez eux, mais nous refusons le chantage israélien concernant le nombre des prisonniers", a poursuivi le chef du bureau politique du mouvement islamiste.

Le soldat israélien qui possède aussi la nationalité française, a été enlevé lors d'une attaque à la lisière de la bande de Gaza en juin 2006.

Première publication : 14/09/2008