Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

Hewlett-Packard supprimera 24 600 emplois en trois ans

Dernière modification : 16/09/2008

Hewlett-Packard a annoncé un plan de suppression de 24 600 emplois sur trois ans. Selon le groupe informatique américain, la moitié des départs devrait être compensée par de nouvelles embauches de salariés.

Le groupe informatique américain Hewlett-Packard a annoncé lundi qu'il entendait supprimer quelque 24.600 emplois dans le monde au cours des trois ans à venir à la suite de son rachat de la société de services informatiques EDS.

Environ la moitié de ces suppressions d'emploi, qui représentent quelque 7,5% des effectifs totaux des sociétés fusionnées, devraient intervenir aux Etats-Unis, a précisé HP dans un communiqué.

Le groupe prévoit toutefois de compenser environ la moitié de ces départs par de nouvelles embauches de salariés, afin de pouvoir répondre "à la diversité de ses marchés et de ses clients dans le monde entier".

HP entend tirer quelque 1,8 milliard de dollars d'économies de cette restructuration.

Cette annonce fait suite au rachat d'Electronic Data System, finalisé en août pour 13,9 milliards de dollars.

La partie services du nouveau groupe fusionné pèse 38 milliards de dollars de chiffres d'affaires et emploie 210.000 personnes.

L'acquisition d'EDS doit permettre à HP de se développer dans les services informatiques, comme son concurrent IBM l'a fait depuis longtemps.

Le PDG Mark Hurd a indiqué dans un communiqué que HP avait "maintenant les capacités technologiques les plus vastes sur le marché pour répondre aux besoins des clients aujourd'hui et à l'avenir".

Première publication : 15/09/2008

COMMENTAIRE(S)