Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

Un islamiste condamné pour avoir plannifié des attentats

Dernière modification : 15/09/2008

Un religieux musulman a été reconnu coupable par un tribunal de Melbourne d'avoir dirigé un réseau qui préparait des attaques terroristes en Australie. Cinq autres personnes ont également été condamnées pour avoir financé ce réseau.

Un religieux musulman d'origine algérienne a été reconnu coupable lundi par un tribunal de Melbourne d'avoir dirigé un réseau qui préparait des attaques terroristes en Australie.
   
Abdul Nacer Benbrika, religieux musulman de 48 ans d'origine algérienne, arrêté en 2005, a été reconnu coupable d'avoir dirigé une organisation terroriste basée à Melbourne.
   
Cinq autres personnes ont également été condamnées pour avoir appartenu à ce réseau et pour l'avoir financé tandis que quatre autres suspects ont été relaxés, à l'issue d'un procès de plus de sept mois.
   
Les peines à l'encontre des condamnés seront prononcées ultérieurement. Le chef du réseau encourt 25 années d'emprisonnement.
   
Au total, douze hommes arrêtés en novembre 2005, étaient jugés pour avoir programmé des attaques, sur ordre de leur chef, contre des matches de football ou une gare dans l'intention de tuer près d'un millier de personnes.
   
Les attaques prévues visaient à obtenir de l'Australie le retrait de ses troupes en Irak et en Afghanistan.
   
Les douze hommes avaient été arrêtés en novembre 2005 lors d'opérations policières à Melbourne et Sydney.
   
Dans des enregistrements téléphoniques, M. Benbrika suggérait que des bombes étaient le meilleur moyen de faire le maximum de victimes.
   
La police avait saisi pendant son enquête des documents expliquant comment fabriquer des engins explosifs ainsi que des enregistrements vidéo du dirigeant d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden.
   
Les avocats des condamnés avaient estimé que leurs clients n'étaient pas des terroristes, mais juste de jeunes hommes qui suivaient un enseignement de l'islam d'un religieux musulman au "style particulier".
   
Pour l'avocat de M. Benbrika, Remy Ven de Wiel, son client n'était qu'un "vantard" et n'avait rien fait d'autre que d'évoquer le djihad (guerre sainte).
   
"Les musulmans en Australie s'estiment dépourvus de tout pouvoir politique et donc s'expriment", avait expliqué l'avocat.

Première publication : 15/09/2008

COMMENTAIRE(S)