Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costia Concordia

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

Reprise du procès de l'ex-leader ultranationaliste Seselj

Dernière modification : 17/09/2008

Le procès pour crimes de guerre et contre l'humanité de Vojislav Seselj, devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, reprendra mardi 23 septembre. Il avait été ajourné en août.

Le procès du leader ultranationaliste serbe Vojislav Seselj devant le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie, ajourné fin août, doit reprendre mardi prochain, a-t-on appris mercredi auprès du TPI.
  
Le procès pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité "doit reprendre mardi 23 septembre", a indiqué à l'AFP une porte-parole du tribunal, après la publication d'une décision de la chambre d'appel ordonnant la reprise du procès.
  
Le procureur du TPI avait exigé la suspension du procès, demandant qu'aucun témoin ne soit entendu aussi longtemps qu'une décision ne soit prise sur sa requête de mettre fin au droit accordé à l'accusé de se défendre lui-même.
  
Le juge français Jean-Claude Antonetti avait initialement rejeté cette demande de suspension, mais avait décidé le 26 août d'ajourner le procès en raison de l'appel interjeté par l'accusation contre sa décision.
  
"Il faut désigner un avocat de la défense car l'accusé entrave substantiellement et continuellement le déroulement de ce procès, tant en salle d'audience qu'au dehors", avait demandé le procureur Serge Brammertz.
  
Le juge Antonetti n'a pas encore statué sur cette requête.
  
"L'obstruction s'inscrit dans une campagne globale de l'accusé, à travers ses actions et celles de ses associés", argue l'accusation, évoquant une "interférence avec des témoins" et l'"utilisation de la salle d'audience comme un podium pour défendre son programme politique et intimider des témoins".
  
Le deuxième procès de Vojislav Seselj, 53 ans, a débuté en novembre.
  
L'accusé s'était mis en grève de la faim après le début du premier pour obtenir notamment le droit de se défendre lui-même, à l'automne 2006, après quoi il avait obtenu l'annulation de la procédure.
  
Seselj continue de diriger depuis sa cellule à La Haye le premier parti du parlement de Belgrade, le Parti radical serbe (SRS), et jouit d'une forte popularité en Serbie.

Première publication : 17/09/2008

COMMENTAIRE(S)