Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Le Pays basque frappé par deux attentats

Dernière modification : 21/09/2008

Au moins six personnes ont été blessées, dimanche, dans l'explosion d'une voiture piégée à Ondarroa, au Pays basque espagnol. Plus tôt dans la nuit, un autre véhicule explosait à Salburua, sans faire de victime.

Six personnes ont été blessées dimanche matin par l'explosion d'une voiture piégée devant un commissariat de la police régionale à Ondarroa, au Pays Basque (nord de l'Espagne), deuxième attentat de la nuit dans la région, pour lesquels l'organisation basque ETA est suspectée.

L'explosion d'Ondarroa a fait "six blessés légers", trois policiers et trois civils, a déclaré à l'AFP le ministère basque de l'Intérieur.

L'explosion s'est produite vers 04H30 (02H30 GMT). Elle n'a été précédée d'aucun appel d'avertissement aux autorités.

Le commissariat se trouve dans une zone éloignée des habitations, ceintes notamment par un parking et un terrain de football, a expliqué le ministère, ajoutant qu'il y avait des dégâts matériels "assez importants".

La zone était toujours bouclée par les autorités vers 08H00 du matin.

C'est le deuxième attentat au Pays Basque au cours de la nuit de samedi à dimanche, une autre voiture piégée ayant explosé vers minuit à Salburua, un nouveau quartier de la banlieue de Vitoria, sans faire de victime.

Les autorités avaient reçu un appel téléphonique d'avertissement vers 23H15, d'un interlocuteur se réclamant de l'ETA, a déclaré à l'AFP le ministère basque de l'Intérieur.

Cette explosion a eu lieu devant une banque, Caja Vital, causant des dégâts matériels "considérables", selon cette source. Le président de Caja Vital, Gregorio Rojo est le frère du président du Sénat espagnol, Javier Rojo.

Les deux attentats sont attribués à l'organisation séparatiste basque armée ETA par les médias espagnols, le ministère basque de l'Intérieur considérant cela très probable.

L'ETA, considérée comme une organisation terroriste par l'Union européenne, est tenue pour responsable de la mort de 823 personnes en 40 ans de violence pour l'indépendance du Pays Basque.

Sa dernière série d'attentats remonte au 17 août, quand elle avait placé trois bombes (dont deux ont effectivement explosé) sur le littoral à Malaga, en Andalousie (sud). Il n'y avait pas eu de blessés.

Mardi dernier, un policier a découvert une bombe ventouse sous sa voiture, qui n'avait pas explosé, à Bilbao, au Pays Basque.

Les attentats de la nuit surviennent alors que la justice espagnole a sévi à plusieurs reprises cette semaine contre la mouvance indépendantiste. Elle a interdit deux partis politiques indépendantistes basques, ANV et PCTV, accusés d'être liés au mouvement illégal Batasuna, le bras politique de l'ETA.

Elle a aussi condamné à des peines de huit et dix ans de prison, la direction du comité de soutien aux prisonniers de l'ETA, Askatasuna, considérée comme une émanation de l'organisation indépendantiste armée.
 

Première publication : 21/09/2008

COMMENTAIRE(S)