Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Le Qatar et l'Arabie saoudite, des partenaires fiables pour la France ? (partie 1)

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Législatives au Royaume Uni : l'indécision pour seule certitude

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Soudan : l'opposition sous pression

En savoir plus

DÉBAT

Le Qatar et l'Arabie saoudite sont-ils des partenaires fiables pour la France ? (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les Allemands sont-ils en passe de devenir les champions de la grève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un juge de la Cour constitutionnnelle en fuite

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande le Saoudien

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La dérive morale de Tsahal"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

Cuba, première étape de la tournée de Hugo Chavez

Dernière modification : 22/09/2008

C'est par Cuba, un pays ami, que le chef de l'État vénézuélien Hugo Chavez a entamé, dimanche soir, une semaine d'entretiens diplomatiques, qui devraient le mener en Chine, en Russie, en France et au Portugal.

Le président vénézuélien Hugo Chavez est arrivé dimanche soir à Cuba, première étape d'une tournée internationale, afin de s'entretenir avec son ami Fidel Castro, "Lider Maximo" de la Révolution, et le président cubain Raul Castro.

M. Chavez a été reçu à l'aéroport international de La Havane par le général Raul Castro, qui avait revêtu son uniforme militaire, selon des photos de presse officielles.

Fidel Castro, 82 ans, qui s'est retiré du pouvoir pour des raisons de santé il y a deux ans au profit de son frère Raul, a indiqué dans une de ses chroniques dans la presse qu'il devait aussi s'entretenir "une petite heure" avec le leader vénézuélien, chef de file de la gauche radicale en Amérique Latine.

M. Chavez devait ensuite poursuivre sa tournée qui doit le mener en Chine, en Russie, en France et au Portugal.

Les autorités de Caracas avaient initialement indiqué que la tournée comprendrait une étape au Belarus. Mais M. Chavez a déclaré dimanche, avant de quitter Caracas, qu'il ne se rendrait finalement pas au Bélarus, mais sans donner d'explications.

M. Chavez, lors de cette tournée qui se termine le 27 septembre, compte signer des accords dans les domaines de l'énergie, des infrastructures, de la construction, de l'informatique et de la coopération militaire, selon les autorités vénézuéliennes.

La venue de M. Chavez à La Havane intervient à un moment de tensions régionales en raison de la crise politique en Bolivie, dont le président Evo Morales bénéficie du soutien total de M. Chavez et du gouvernement cubain.

Le Venezuela est le principal partenaire commercial de Cuba, à qui il fournit 100.000 barils de pétrole par jour avec des facilités de paiement. Ce pays a également fourni une aide importante à Cuba, dévastée par les ouragans Gustav et Ike fin août et début septembre.
 

Première publication : 22/09/2008

COMMENTAIRE(S)