Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Un groupe inconnu revendique l'attentat du Marriott

©

Dernière modification : 22/09/2008

Les "Fedayin de l'islam" a revendiqué lundi soir l'attentat-suicide contre l'hôtel Marriott d'Islamabad, qui a fait plus de 60 morts samedi. Le Pakistan accuse les Taliban pakistanais liés à Al-Qaïda d'avoir perpétré cette attaque.

Lire aussi sur FRANCE24.COM : "Les zones tribales au Pakistan, terres de hors-la-loi"

 

Un groupe inconnu appelé les "Fedayin de l'islam" a revendiqué lundi la responsabilité de l'attentat suicide contre le grand hôtel Marriott d'Islamabad qui a fait au moins 60 morts samedi, dans un appel téléphonique à Al-Arabiya, a annoncé la chaîne de télévision basée à Dubaï.

Le correspondant de la chaîne à Islamabad a expliqué avoir reçu un texto sur son téléphone portable lui indiquant un numéro de téléphone, qu'il a composé pour tomber sur un répondeur. Dans le message enregistré, un correspondant disant s'appeler Ahmad Shah Abdali a revendiqué l'attentat au nom de ce groupe, les "Fedayin (combattants) de l'islam".

L'auteur du message parlait en anglais "avec un accent du sud-est asiatique", a précisé le journaliste.

Le message diffusé ensuite par Al-Arabiya souligne que l'objectif de l'opération est de "pousser les croisés américains hors du Pakistan et arrêter leurs ingérences (dans les affaires) du gouvernement, de l'armée, dans les medias, la sécurité et la religion".

"Par cette opération, nous avons visé près de 250 Marines américains et plusieurs autres responsables de l'Otan", dit l'interlocuteur qui conseille aux musulmans de "se tenir à l'écart des installations utilisées par les croisés américains et européens, car celles-ci sont notre cible".

Le message énumère dix conditions auxquelles les Américains doivent répondre pour éviter de nouvelles attaques.

Parmi ces conditions figurent "l'arrêt des ingérences américaines au Pakistan et en Afghanistan", "l'arrêt des frappes américaines à la frontière des Etats islamiques du Pakistan et d'Afghanistan", "la libération de tous les Pakistanais et autres moujahidine détenus dans les prisons secrètes américaines", parmi lesquels Khaled Cheikh Mohammed, soupçonné d'avoir été le cerveau des attentats 11 septembre 2001.

Le message réclame aussi que "les Etats-Unis ferment leur ambassade et missions diplomatiques" au Pakistan.

Un kamikaze a fait exploser samedi soir un camion de chantier rempli de 600 kg d'explosifs devant la barrière de sécurité de l'hôtel Marriott, réduisant l'établissement de luxe à l'état de ruine calcinée.

Au moins 60 personnes ont été tuées, selon des responsables policiers -- 53 selon un bilan officiel -- et 266 blessés dans l'attentat.

Les enquêteurs traquaient lundi une cellule d'Al-Qaïda à Islamabad, alors que le Pakistan a accusé les talibans pakistanais liés à Al-Qaïda d'avoir perpétré cet attentat suicide.

Le conseiller du Premier ministre pour l'Intérieur, Rehman Malik, a assuré dimanche que le TNT et le RDX, des explosifs à usage militaire parmi les plus puissants, étaient du même type que ceux utilisés pour deux précédents attentats, dont l'un -- contre l'ambassade du Danemark à Islamabad-- avait été revendiqué par Al-Qaïda.

Le pays est en proie à une vague d'attentats islamistes qui a fait près de 1.300 morts en plus d'un an.

Les spécialistes du réseau d'Oussama Ben Laden considèrent désormais que le nord-ouest du Pakistan est devenu "le nouveau front de la guerre contre le terrorisme".

Les Etats-Unis sont convaincus que les talibans afghans et Al-Qaïda ont reconstitué leurs forces dans ces zones tribales.

Les forces américaines en Afghanistan y multiplient les tirs de missiles ciblant les combattants fondamentalistes, mais sans épargner des civils, au grand dam d'Islamabad qui proteste en vain.

Première publication : 22/09/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)