Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

FOCUS

France : de nouvelles inititatives solidaires en faveur des sans-abris

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean-Pascal Tricoire : "la mondialisation doit être plus inclusive"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 1)

En savoir plus

Renforts militaires syriens à la frontière avec le pays du Cèdre

Dernière modification : 22/09/2008

L'armée libanaise a fait état d'un déploiement massif de l'armée syrienne sur la frontière commune aux deux pays. A la demande de clarification de Beyrouth, la Syrie a répondu qu'il s'agissait de mesures de sécurité interne.

Le Liban a déclaré lundi que la Syrie avait dépêché des renforts militaires sur leur frontière commune au nord du Liban pour des raisons, selon Damas, de sécurité interne.
   
"Près de 10.000 soldats des forces spéciales syriennes ont été déployés dans la région d'Abboudiya sur la frontière avec la Syrie au nord du Liban", a déclaré un porte-parole militaire libanais à l'AFP.
   
"Beyrouth a demandé des clarifications à Damas sur ces renforts et sur le motif de leur déploiement", a indiqué le porte-parole.
   
"Damas a affirmé qu'il s'agissait de mesures de sécurité internes qui ne dépassent pas le territoire syrien et qui ne sont nullement dirigées contre le Liban", a-t-il poursuivi.
   
"Les autorités syriennes nous ont assurés que ces renforts sont destinés à diriger des opérations à l'intérieur du territoire syrien contre des contrebandiers et pour contrer d'autres infractions à la sécurité interne", a ajouté le porte-parole.
   
Le quotidien Al-Mustaqbal du Courant du Futur de Saad Hariri, le principal bloc de la majorité antisyrienne, avait annoncé lundi que la Syrie avait, depuis l'aube de dimanche, dépêché des renforts militaires près du poste-frontalier d'Abboudiya-Dabboussiya.
   
Ces informations ont suscité les craintes au Liban, notammment, à la suite des déclarations du président syrien Bachar al-Assad début septembre exprimant son "inquiétude" devant les récentes violences interconfessionnelles à Tripoli. Il avait aussi affirmé avoir demandé à son homologue libanais Michel Sleimane d'"envoyer d'urgence davantage de troupes au nord".
   
Ces déclarations avaient été perçues par la majorité antisyrienne comme une "ingérence" dans les affaires libanaises et un "prétexte" pour un retour des forces syriennes au Liban.
   
La Syrie, ancienne puissance de tutelle au Liban, a été contrainte sous la pression populaire au Liban, de quitter en 2005 le sol libanais où elles étaient présentes depuis près de 30 ans.
 

Première publication : 22/09/2008

COMMENTAIRE(S)