Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile réagit au discours de Barack Obama sur l'EIIL

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy : Chronique d'un retour annoncé

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 12 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 12 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le PS dans la tourmente

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Emma Stone et Colin Firth nous jouent un tour dans "Magic in the moonlight"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

FOCUS

Un siècle après, que reste-t-il de la présence allemande en Namibie ?

En savoir plus

  • Paris s'apprête à accueillir la conférence internationale sur l'État islamique

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Lille prend la tête, l’OM revient

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Les pro-russes menacent le processus de paix dans l'est de l'Ukraine, selon Kiev

    En savoir plus

  • Tour d’Espagne : le troisième sacre d’Alberto Contador

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

  • Corée du Nord : l'Américain Matthew Miller condamné aux travaux forcés

    En savoir plus

  • Plus de 900 résidents français impliqués dans le jihad

    En savoir plus

  • En images : Roland-Garros en fête pour la Coupe Davis

    En savoir plus

  • Corse : attentat contre une discothèque du Club Med

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la France remporte une médaille de bronze historique

    En savoir plus

Renforts militaires syriens à la frontière avec le pays du Cèdre

Dernière modification : 22/09/2008

L'armée libanaise a fait état d'un déploiement massif de l'armée syrienne sur la frontière commune aux deux pays. A la demande de clarification de Beyrouth, la Syrie a répondu qu'il s'agissait de mesures de sécurité interne.

Le Liban a déclaré lundi que la Syrie avait dépêché des renforts militaires sur leur frontière commune au nord du Liban pour des raisons, selon Damas, de sécurité interne.
   
"Près de 10.000 soldats des forces spéciales syriennes ont été déployés dans la région d'Abboudiya sur la frontière avec la Syrie au nord du Liban", a déclaré un porte-parole militaire libanais à l'AFP.
   
"Beyrouth a demandé des clarifications à Damas sur ces renforts et sur le motif de leur déploiement", a indiqué le porte-parole.
   
"Damas a affirmé qu'il s'agissait de mesures de sécurité internes qui ne dépassent pas le territoire syrien et qui ne sont nullement dirigées contre le Liban", a-t-il poursuivi.
   
"Les autorités syriennes nous ont assurés que ces renforts sont destinés à diriger des opérations à l'intérieur du territoire syrien contre des contrebandiers et pour contrer d'autres infractions à la sécurité interne", a ajouté le porte-parole.
   
Le quotidien Al-Mustaqbal du Courant du Futur de Saad Hariri, le principal bloc de la majorité antisyrienne, avait annoncé lundi que la Syrie avait, depuis l'aube de dimanche, dépêché des renforts militaires près du poste-frontalier d'Abboudiya-Dabboussiya.
   
Ces informations ont suscité les craintes au Liban, notammment, à la suite des déclarations du président syrien Bachar al-Assad début septembre exprimant son "inquiétude" devant les récentes violences interconfessionnelles à Tripoli. Il avait aussi affirmé avoir demandé à son homologue libanais Michel Sleimane d'"envoyer d'urgence davantage de troupes au nord".
   
Ces déclarations avaient été perçues par la majorité antisyrienne comme une "ingérence" dans les affaires libanaises et un "prétexte" pour un retour des forces syriennes au Liban.
   
La Syrie, ancienne puissance de tutelle au Liban, a été contrainte sous la pression populaire au Liban, de quitter en 2005 le sol libanais où elles étaient présentes depuis près de 30 ans.
 

Première publication : 22/09/2008

COMMENTAIRE(S)