Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : les enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Chavez à Pékin pour évoquer la coopération militaire

Dernière modification : 23/09/2008

Le chef de l'État vénézuelien a entamé, mardi, une visite de trois jours en Chine afin d'y sceller la coopération militaire et énergétique entre les deux pays. Jeudi, il se rendra en Russie, principal fournisseur d'armes du Venezuela.

Le président vénézuélien Hugo Chavez a entamé mardi une visite d'Etat de trois jours en Chine, qualifiée d'"alliée stratégique", sous le signe de la coopération militaire et énergétique.

M. Chavez, arrivé en provenance de Cuba après une brève escale en Belgique, doit rester trois jours en Chine avant de se rendre en Russie, prochaine étape de sa tournée internationale.

Lors de son séjour à Pékin pour sa cinquième visite en Chine depuis son arrivée au pouvoir fin 1998, le président vénézuélien doit rencontrer notamment mercredi le président Hu Jintao et signer une vingtaine d'accords, en particulier pour l'achat d'avions militaires et pour la construction de raffineries.

M. Chavez, chef de file de la gauche radicale latino-américaine, a fait de sa relation avec la Chine un des axes de sa politique extérieure, dont l'une des autres caractéristiques est son opposition aux Etats-Unis.

"Il y a dix ans, la relation avec le Venezuela était quasi-inexistante", a déclaré Hugo Chavez à la presse à l'aéroport de la capitale chinoise.

"Cette année, nous allons être au-delà des huit milliards (de dollars d'échanges commerciaux). L'un des accords que nous allons signer concerne la construction d'une raffinerie ici entre la Chine et le Venezuela et la construction d'une autre là-bas ainsi que de pétroliers", a-t-il poursuivi.

Actuellement, le Venezuela, cinquième exportateur mondial de brut, ne représente que 4% des importations chinoises de pétrole brut.

Le pays latino-américain souhaite fonder avec les Chinois une compagnie pétrolière mixte pour l'exploitation de ses principales réserves d'hydrocarbures qui se trouvent dans le bassin de l'Orénoque.

"Le renforcement (de la relation bilatérale) est colossal", a jugé mardi le président vénézuélien, qui achèvera sa tournée internationale, après la Russie, par la France et le Portugal.

M. Chavez a annoncé avant son voyage qu'il devrait également finaliser un contrat d'achat de 24 avions d'entraînement K-8 qui seront intégrés à l'armée de l'air vénézuelienne début 2009.

Il doit également annoncer l'apport de quatre milliards de dollars supplémentaires à un fonds d'investissement sino-vénézuélien créé il y a deux ans.

La journée de mardi ne devait être marquée par aucun rendez-vous officiel, a précisé à l'AFP une porte-parole de l'ambassade de Venezuela.

Mercredi, le président vénézuélien devait rencontrer le vice-Premier ministre Li Keqiang, un proche de Hu Jintao, numéro sept dans la hiérarchie du Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir, et le président de l'Assemblée nationale Wu Bangguo.

M. Chavez doit également présider la fin de la session de travaux de la Commission mixte bilatérale.

De Pékin, le président vénézuélien se rendra jeudi en Russie, son principal fournisseur d'armes et autre partenaire militaire.

La semaine dernière, des bombardiers supersoniques Tu-160 russes ont établi une base au Venezuela pour des "vols d'entraînement" sur les Caraïbes et l'Atlantique.

Des manoeuvres navales conjointes sont prévues en novembre, un fait sans précédent depuis la guerre froide dans une région considérée comme une chasse gardée américaine.

"La nouvelle géopolitique mondiale se dynamise", avait souligné avant son voyage M. Chavez, en référence au renforcement des relations de son gouvernement avec les gouvernements russe et chinois.

Première publication : 23/09/2008

COMMENTAIRE(S)