Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Sports

Contador peu enchanté d'avoir Armstrong comme coéquipier

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/07/2009

Le retour de Lance Armstrong ne réjouit pas tout le monde. Pour l'Espagnol Alberto Contador, il serait "assez compliqué" de cohabiter avec le cycliste américain au sein de l'équipe Astana où le vainqueur de la Vuelta est leader.

AFP - L'Espagnol Alberto Contador, vainqueur dimanche du Tour d'Espagne cycliste, a exprimé dans un entretien paru mardi sa réticence à cohabiter dans une même équipe avec l'Américain Lance Armstrong, laissant planer le doute sur sa continuité dans l'équipe Astana.

Interrogé par le journal sportif AS sur la perspective de cohabiter avec le septuple vainqueur du Tour de France, qui a annoncé son retour à la compétition, Contador répond: "Ce serait assez compliqué. Je crois que j'ai conquis le droit d'être leader d'une équipe sans avoir à lutter pour le poste".

"Et avec Armstrong, il pourrait y avoir des situations difficiles où l'équipe aurait à travailler en sa faveur et cela me porterait préjudice", ajoute l'Espagnol, devenu dimanche le cinquième coureur de l'histoire à avoir gagné le Tour de France, le Giro et la Vuelta.

Contador explique qu'il n'est pas certain de rester dans l'équipe Astana, dirigée par le Belge Johan Bruyneel, ex-directeur des équipes d'Armstrong (US Postal et Discovery Channel), qui a récemment déclaré qu'il ne pourrait "pas permettre" que l'Américain aille dans une autre équipe.

L'Espagnol dit attendre la conférence de presse qu'Armstrong donnera jeudi et dans laquelle il va expliquer ses projets. "En fonction de ce qu'il dira, nous prendrons une décision", prévient-il.

"Mon intention est de rester, parce que je suis sous contrat jusqu'en 2010, mais j'ai reçu une bonne quantité d'offres d'autres équipes", précise-t-il. "Bryuneel croit plus en moi en ce qui concerne les résultats, mais il faut bien voir qu'il a le nom qu'il a pour avoir été lié à Armstrong, et cela, personne ne peut le nier", ajoute le vainqueur du Tour de France 2007.

Contador, qui s'est consolé cette année de ne pouvoir courir le Tour de France (pour cause d'exclusion d'Astana) en remportant le doublé Giro-Vuelta, explique que son "seul" grand objectif en 2009 sera le Tour de France.

Ses déclarations à AS tranchent avec celles qu'il avait faites à l'annonce du retour d'Armstrong. "C'est une bonne nouvelle pour le cyclisme car elle va susciter beaucoup d'intérêt, et à Astana, nous serions ravis de l'accueillir à bras ouverts", avait-il déclaré le 10 septembre.

Première publication : 23/09/2008

COMMENTAIRE(S)