Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

Sarkozy propose la tenue d'un sommet sur la crise financière

Dernière modification : 25/09/2008

À la tribune de l'ONU, le chef de l'État français a proposé la tenue, en novembre, d'un sommet des dirigeants des pays les plus concernés par la crise financière. Un rassemblement organisé sur la base du G8, a-t-il précisé.

Le président français Nicolas Sarkozy a précisé que le sommet international qu'il a proposé mardi sur la crise financière internationale se déroule en novembre sur la base du G8 et avec une "possibilité d'ouverture sur les pays émergents".

"Ma proposition, c'est au mois de novembre parce qu'on peut espérer y voir plus clair. Ca n'est pas une réunion à chaud en plein dans la crise, mais en même temps c'est avant la fin de l'année, donc on peut tirer les conséquences", a déclaré M. Sarkozy lors d'une conférence de presse.

"Le format, c'est à partir du G8 mais avec une possibilité d'ouverture sur les pays émergents", a également dit le président en exercice de l'Union européenne (UE). "La logique, c'est quand même le G8, puisqu'il s'agit des huit plus grandes économies du monde mais je ne voudrais pas fermer le débat", a-t-il poursuivi.

"Je souhaite que ça concerne les chefs d'Etat et de gouvernement, les autorités de régulation", a-t-il également indiqué.

Interrogé sur ce qu'il attend d'un tel sommet international, Nicolas Sarkozy a estimé qu'il pourrait permettre d'"utilement dégager des principes et de nouvelles règles".

Parmi les questions "capitales" à évoquer, il a cité pêle-mêle "les agences de notation", "l'évaluation des bilans et de la solvabilité de la banque", "la question des +hedge funds+ (fonds spéculatifs à risque)", les "rémunérations", la "coordination et l'échange de l'information" ou "la confiance rétablie du système financier".

Selon lui, le sommet pourrait aussi bien se dérouler à Londres qu'à Washington, New York, Bruxelles ou Paris. "La question du lieu n'est pas un préalable", a-t-il indiqué.

Le G8 comprend l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, le Japon, l'Italie et la Russie.

Première publication : 23/09/2008

COMMENTAIRE(S)