Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

Prêt historique en dollars américains aux banques japonaises

Dernière modification : 24/09/2008

Pour la première fois, la Banque du Japon va injecter des dollars dans le circuit financier du pays. En accord avec la Réserve fédérale américaine (Fed), la banque centrale a lancé un appel d'offres pour prêter 30 milliards de dollars.

La Banque du Japon (BoJ) a procédé mercredi, comme prévu, à sa première injection de dollars américains dans le système financier japonais, en application des mesures concertées décidées la semaine dernière par les principales banques centrales du monde.

La BoJ a lancé un appel d'offres pour prêter au banques 30 milliards de dollars pour une durée d'un mois. Les résultats seront annoncés jeudi.

C'est la toute première fois de l'histoire que la BoJ procède à une opération de refinancement en dollars. D'autres appels d'offres sont programmés les 7 et 21 octobre, et les 4 et 18 novembre.

Selon l'agence de presse Kyodo, la BoJ a sélectionné 40 banques japonaises et étrangères habilitées à participer à ces appels d'offres, parmi lesquelles Bank of Tokyo Mitsubishi UFJ (Mitsubishi UFJ Financial Group), Mizuho Bank (Mizuho Financial Group), Goldman Sachs Japan ou encore Crédit Suisse Securities Japan.

La Réserve fédérale américaine (Fed) et ses homologues du Japon, de Suisse, d'Angleterre et du Canada avaient annoncé le 18 septembre un plan concerté pour tenter d'enrayer l'actuelle crise financière.

La Fed et la BoJ avaient notamment conclu un accord de "swap" valable jusqu'au 30 janvier 2009 et portant sur un maximum de 60 milliards de dollars.

Un accord de "swap" permet à deux banques centrales de se prêter réciproquement des liquidités à court terme, lorsque l'une ou l'autre en a besoin pour stabiliser le système financier de son pays.

La BoJ a par ailleurs injecté mercredi en deux temps 3.000 milliards de yens (19,4 milliards d'euros) dans le système bancaire du pays, pour faire face au besoin de liquidités des banques malmenées par la crise financière.

La semaine dernière et lundi, la banque centrale japonaise avait déjà alloué aux banques un total de 12.500 milliards de yens (80,6 milliards d'euros). Les autres grandes banques centrales du pays ont elles aussi copieusement inondé leurs marchés bancaires de liquidités ces derniers jours.

Depuis le début de la crise financière, les banques hésitent en effet à se prêter de l'argent entre elles, se soupçonnant mutuellement d'être insolvables. Il en résulte une forte contraction de l'offre de crédit et une tension sur les taux d'intérêt néfastes pour l'économie. Les offres massives de liquidités par les banques centrales visent à lutter contre ce phénomène.

Première publication : 24/09/2008

COMMENTAIRE(S)