Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Espagne : 35 militants indépendantistes basques devant la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le festival de la BD d’Angoulême sous le signe de "Charlie Hebdo"

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Pendant ce temps, au Nigeria..."

En savoir plus

SUR LE NET

Mexique : réactions à l'annonce de la mort de 43 étudiants

En savoir plus

La Bourse de Tokyo relève légèrement la tête

Dernière modification : 24/09/2008

Le Nikkei, principal indice de la Bourse de Tokyo, a fini la séance en gagnant 0,20 %. Les mouvements de certains groupes japonais, désireux de racheter les géants de Wall Street en difficulté, ont partiellement rassuré les investisseurs.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi en hausse de 0,20% sur un marché indécis, les investisseurs doutant du plan américain de sauvetage mais certaines valeurs financières japonaises flambant grâce à la reprise de banques de Wall Street.

A clôture, l'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, gagnait 24,44 points (+0,20%) à 12.115,03 points.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a, au contraire, cédé 0,72 point (-0,06%) à 1.167,97 points.

La forte hausse des titres de Nomura Holdings, Mitsubishi UFJ Financial Group et Sumitomo Mitsui Financial Group ont tiré le marché vers le haut, le premier ayant racheté les activités de Lehman Brothers en Asie et en Europe, le second négociant la reprise de jusqu'à 20% de Morgan Stanley et le troisième s'apprêtant, selon la presse, à investir lourdement dans Goldman Sachs.

Première publication : 24/09/2008

COMMENTAIRE(S)