Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : à quand la suite ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : à quand la suite ? (Partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brex... pschitt ?"

En savoir plus

MODE

Mode masculine été 2017 part 1

En savoir plus

#ActuElles

Femmes artistes : sortir des oubliettes de l'Histoire

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Quatuor Modigliani : quatre garçons dans les cordes

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Loi travail : le récit d'un revirement

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : atteints d'une hépatite C, des Occidentaux partent se faire soigner en Inde

En savoir plus

Felipe Massa décroche la pole position

Dernière modification : 28/09/2008

Le Brésilien Felipe Massa a décroché la pole position sur le circuit du premier Grand Prix de Singapour, qui sera disputé de nuit. Sa Ferrari s'élancera devant la McLaren de Lewis Hamilton, l'actuel leader du classement des pilotes.

Felipe Massa a décroché samedi sur Ferrari la pole position pour le Grand Prix de Singapour de F1 à la faveur d'un meilleur tour réalisé dans les ultimes secondes de la séance d'essais qualificatifs.

Le Brésilien a coiffé sur le fil le Britannique Lewis Hamilton, dont la McLaren sera dimanche à ses côtés en première ligne pour la première course de F1 jamais disputée en nocturne. Hamilton devance Massa d'un point au classement des pilotes et la bagarre s'annonce chaude entre les deux hommes dans les rues de Singapour, éclairées pour l'occasion par 1.600 projecteurs.

Le champion du monde finlandais Kimi Räikkönen a réalisé le troisième temps au volant de sa Ferrari et partagera la deuxième ligne avec la BMW du Polonais Robert Kubica.

Fernando Alonso, qui avait dominé les essais libres, a abandonné à mi-séance, moteur cassé. La Renault du double champion du monde espagnol partira de la 15e position, deux places devant la Toro Rosso du Français Sébastien Bourdais.
 

Première publication : 27/09/2008

COMMENTAIRE(S)