Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cyberattaque de Sony : quand les hackers deviennent des terroristes

En savoir plus

Victoire surprise de Fernando Alonso et Renault

Dernière modification : 11/10/2008

Fernando Alonso s'est imposé à Singapour dans le premier Grand Prix de F1 disputé en nocturne, pour offrir à Renault sa première victoire depuis octobre 2006. Lewis Hamilton (McLaren) creuse l'écart en tête du classement des pilotes.

Fernando Alonso a gagné dimanche à Singapour le premier Grand Prix de F1 disputé en nocturne après une course riche en rebondissements.

Le pilote espagnol, champion du monde en 2005 et 2006, a ainsi remporté le 20e Grand Prix de sa carrière mais le premier depuis septembre 2007.

Il a en outre offert à Renault, l'écurie de ses jours de gloire avant qu'il ne parte une saison chez McLaren, sa première victoire depuis octobre 2006.

"Cette course prouve que la F1 est imprévisible", a déclaré l'Espagnol qui avait dans un premier temps dominé les essais avant d"être victime d'une panne qui l'avait rejeté à la 15e place sur la grille de départ.

"Après les essais de qualification, nous avions perdu espoir mais nous avons eu de la chance. Je vais avoir besoin de deux ou trois jours pour réaliser que nous avons gagné notre première course de la saison", a-t-il ajouté.

Alonso a devancé l'Allemand Nico Rosberg (Williams) et le Britannique Lewis Hamilton (McLaren) qui conserve la première place au classement du championnat du monde des pilotes avec 84 points contre 77 au Brésilien Felipe Massa (Ferrari) à trois courses de la fin de la saison.

"Honnêtement, je ne peux pas me plaindre", a reconnu Hamilton, qui a passé une bonne partie de la course coincé derrière la Red Bull de David Coulthard.

"Finir sur le podium dans le premier Grand Prix de Singapour disputé en nocturne est un bon résultat. L'important c'est de marquer des points", a-t-il ajouté.

BÉVUE DE FERRARI

Les Allemands Timo Glock (Toyota) et Sebastian Vettel (Toro Rosso) ont fini quatrième et cinquième. Le Français Sébastien Bourdais (Toro Rosso) s'est classé 12e juste devant Massa.

Le Brésilien, parti en pole position et en tête de la course, a perdu toutes ses chances à cause d'une énorme bévue lors du premier ravitaillement au 17e tour alors que le Grand Prix était neutralisée à cause d'un accident survenu à Nelson Piquet Jr.

Le pilote Ferrari est reparti trop tôt et a embarqué le tuyau de ravitaillement encore fixé à sa voiture. Il a repris la piste en dernière position et son sort a été aggravé par une pénalité de dix secondes pour être sorti trop vite des  stands. Nico Rosberg s'est retrouvé en tête devant Arno Truli (Toyota) et Giancarlo Fisichella (Force India). Lewis Hamilton était huitième. Kimi Räikkönen, 16e.

Le classement a été modifié lorsque Rosberg a écopé d'une pénalité de dix secondes pour être rentré dans les stands alors qu'il n'y était pas autorisé.

"J'ai pensé que tout était fini", a dit l'Allemand qui a enregistré le meilleur résultat de sa carrière. "Je crois qu'en fin de compte nous méritons ce résultat et pour une fois la chance était avec nous."

Alonso s'est rapidement porté en tête. Il devançait d'une quinzaine de secondes Rosberg, Räikkönen et Hamilton au 45e tour. Un nouvel incident aurait pu changer la donne à neuf tours de la fin. La course a été neutralisée à cause d'un tout-droit de l'Allemand Adrian Sutil (Toro Rosso) déstabilisé par un tête-à-queue de Massa.

Alonso est reparti en tête en ayant perdu son avance mais il a maîtrisé la situation et a fini la course avec trois secondes d'avance.
 

Première publication : 28/09/2008

COMMENTAIRE(S)