Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

TECH 24

Beauté connectée : parce que vous le valez bien...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attentat de Nice : "Cazeneuve face à l'été meurtrier"

En savoir plus

Les ministres réunis pour relancer l'Europe de la défense

Dernière modification : 01/10/2008

Les ministres européens de la Défense se réunissent mercredi à Deauville, sous l'égide du ministre français Hervé Morin, pour poser les jalons d'une organisation militaire commune permettant une meilleure autonomie de l'Europe en la matière.

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a estimé mardi que la crise financière internationale ne remettrait pas en cause la relance de l'Europe de la défense, et prouvait en revanche que "l'Europe a besoin de se construire".
   
Interrogé par Figaro.fr pour savoir si la crise allait remettre en cause la relance de l'Europe de la défense, le ministre a affirmé: "Je ne crois pas. Nos projets pour l'Europe de la défense visent aussi à rationaliser les efforts et les investissements financiers des Européens. La crise n'est pas systémique, elle est l'expression d'un transfert de puissance et d'un monde dont les équilibres sont en train de changer".
   
"Et cela devrait en principe nous amener à penser que l'Europe a d'autant plus besoin de se construire et de projeter son modèle", a-t-il ajouté.
   
M. Morin, qui présidera une réunion des ministres européens de la Défense mercredi et jeudi à Deauville, a souligné que les pays européens "devraient s'engager, sous la présidence française de l'UE, sur le projet Musis (programme satellitaire européen)". "La création d'un Erasmus militaire (formation européenne des officiers) devrait également faire l'objet d'un accord".
   
"Le lancement d'une flotte commune d'A400 M (avions de transport militaires polyvalents) pourrait enfin être décidé. De même, la remise à niveau des flottes d'hélicoptères européens a été actée", a-t-il dit.
   
"Nous progressons aussi sur l'idée de constituer un Groupe aéronaval européen en cas de besoin opérationnel. La proposition d'un réseau de surveillance maritime en temps réel des côtes européennes a été très favorablement accueillie par nos partenaires", selon lui.

Première publication : 01/10/2008

COMMENTAIRE(S)