Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Armstrong refuse des tests rétroactifs sur des échantillons de 1999

Dernière modification : 02/10/2008

Lance Armstrong a rejeté la proposition de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) de procéder à une nouvelles analyse des échantillons prélevés en 1999 pendant le Tour de France, afin de "prouver sa bonne foi".

Le septuple vainqueur du Tour de France cycliste Lance Armstrong a refusé mercredi la nouvelle analyse de ses échantillons urinaires prélevés en 1999 proposée par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).

 

Selon le quotidien sportif L'Equipe, l'AFLD a proposé mercredi à l'Américain de procéder à une nouvelle analyse de ces échantillons afin de "prouver sa bonne foi" à l'orée d'une saison 2009 qui marquera son retour à la compétition.

 

Le coureur américain, sur lequel ont pesé de lourds soupçons de dopage lors de ses victoires dans la Grande boucle entre 1999 et 2005, a estimé que ces nouvelles analyses n'avaient aucun sens.

 

"En 2005, des analyses ont été effectuées sur des échantillons d'urine datant des Tours de France de 1998 et 1999", a expliqué Armstrong dans un communiqué.

 

"Ces analyses ont fait l'objet d'une enquête indépendante et cette enquête a conclu que les échantillons de 1998 et 1999 n'avaient pas été conservés dans de bonnes conditions, avaient été compromis de plusieurs façons et même il y a trois ans, ne pouvaient fournir de résultats significatifs."

 

"Il n'y a tout simplement rien que je puisse accepter et qui pourrait fournir des preuves évidentes à propos de 1999", conclut le coureur de 37 ans.

 

Citant une enquête publiée en 2005 par L'Equipe, l'ancien président de l'Agence mondiale anti-dopage Dick Pound a déclaré dans les colonnes du quotidien que l'ancien champion "traine toujours derrière lui quelques casseroles".

 

"Six des échantillons prélevés en 1999 contiennent de l'EPO. Il n'a jamais pu démontrer le contraire. Il n'est pas blanchi", a ajouté Pound.

 

Armstrong s'est retiré du peloton en 2005, après sa septième et dernière victoire dans le Tour de France.

 

Il a annoncé le mois dernier qu'il sortirait de sa retraite en 2009 et tenterait de s'imposer une huitième fois dans l'Hexagone sous les couleurs d'Astana, l'équipe kazakhe emmenée par son ancien directeur sportif chez US Postal, Johan Bruyneel.

 

Armstrong s'est engagé à publier sur internet les résultats de ses examens sanguins la saison prochaine afin de prouver qu'il est propre.

Première publication : 02/10/2008

COMMENTAIRE(S)