Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

L'État s'engage à racheter plus de 30 000 logements

Dernière modification : 02/10/2008

Destiné à soutenir le secteur de la construction, le rachat de 30 000 logements, annoncé mercredi par l'Élysée, ne sera pas financé "par le budget de l'État", a déclaré, jeudi, la ministre du Logement Christine Boutin.

Le rachat par l'Etat de 30.000 logements dont les travaux n'ont pas été lancés faute de certitude sur les ventes, annoncé mercredi par l'Elysée, ne sera pas financé "par le budget de l'Etat", a déclaré jeudi la ministre du Logement Christine Boutin.

"Il y a urgence sur le logement. C'est une mesure d'exception, une réponse exceptionnelle mais elle ne sera pas financée sur le budget de l'Etat", a assuré Mme Boutin lors d'une réunion avec les élus du Vaucluse à Avignon.

"Je ne peux pas dire encore quelles seront les conditions techniques et financières mais cela ne sera pas sur le budget de l'Etat. Cela passera certainement par la Société nationale immobilière (SNI) de la Caisse des Dépôts et par d'autres organismes qui seraient intéressés", a ajouté la ministre.

Pour Mme Boutin "ce ne sont pas obligatoirement les mauvais projets qui seront achetés". "Actuellement, il y a 60.000 à 70.000 projets de logements qui risquent de ne pas voir le jour", a-t-elle souligné.

"Il ne faut pas geler l'outil de production du secteur de la construction et se rappeler qu'un logement non construit ce sont deux chomeurs en plus", a ajouté Mme Boutin.
 

Première publication : 02/10/2008

COMMENTAIRE(S)