Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Isabelle Huppert, Gérard Depardieu et "Le Petit Prince" sur la Croisette!

En savoir plus

FOCUS

Les Irlandais aux urnes pour l'ouverture du mariage aux homosexuels

En savoir plus

MODE

Les grandes maisons de couture présentent leur collection croisière 2016

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une histoire de fou" : la mémoire du génocide arménien au cinéma

En savoir plus

REPORTERS

Thaïlande : face à la junte, la dissidence tente de résister

En savoir plus

TECH 24

La course aux voitures sans chauffeur est lancée !

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La baie du mont Saint-Michel, entre pierre et mer

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Lutte contre le réchauffement climatique : "Les entreprises sont aussi la solution!"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : la Belgique arrêtera son aide directe en cas de 3e mandat de Nkurunziza

En savoir plus

Des stars s'unissent contre la menace numérique

Dernière modification : 04/10/2008

Plus de 60 artistes, dont Robbie Williams, Radiohead et Iron Maiden, ont décidé de fonder "Featured Artists", une organisation destinée à défendre leurs droits face aux maisons de disques et au développement massif du numérique.

Radiohead, Robbie Williams, Kaiser chiefs ou Iron Maiden sont quelques uns des 60 musiciens ou groupes britanniques qui viennent de créer une organisation pour protéger leurs intérêts face aux maisons de disques, notamment dans le cadre du développement numérique.

Ce groupement, baptisé Featured artists' coalition (FAC), a expliqué samedi dans un communiqué qu'il avait vocation à protéger les droits des chanteurs et musiciens en leur "donnant la voix dont ils ont besoin pour obtenir un plus grand contrôle sur leur musique".

"Il est temps pour les artistes d'avoir une puissante voix collective pour défendre leurs intérêts. Le paysage numérique évolue rapidement et de nouveaux accords sont conclus en permanence, mais trop souvent sans consulter les gens qui en fait font la musique", a relevé Brian Message, l'un des managers de Radiohead et Kate Nash.

Selon lui, la FAC "aidera tous les artistes, jeunes et vieux, connus ou non, à apporter les changements qui auraient dû intervenir depuis longtemps au sein de l'industrie dans leur intérêt et celui des fans".

Plus de 60 artistes ont déjà signé la charte, qui doit être officiellement lancée dimanche à Manchester (nord-ouest de l'Angleterre).

La FAC aura pour mission d'obtenir que les artistes conservent la propriété des droits de leur musique qui seraient loués ensuite à une maison de disques.

Elle demandera que les industriels indiquent aux artistes comment, où et pourquoi leur musique est utilisée, et qu'ils leur reversent une part plus importante des profits.

Les signataires estiment qu'avec l'explosion du numérique, leurs chansons peuvent être exploitées de multiples nouvelles façons et qu'ils sont souvent oubliés dans les accords commerciaux.

Plusieurs groupes ont récemment utilisé l'internet, sans passer par une maison de disque. En octobre 2007, Radiohead a lancé son dernier album "In rainbows" en téléchargement sur internet.

Cette semaine, Oasis a diffusé en exclusivité son dernier opus "Dig out your soul" sur le site de socialisation MySpace, plusieurs jours avant sa sortie dans le commerce. Les fans pouvaient écouter mais pas télécharger.

Première publication : 04/10/2008

COMMENTAIRE(S)