Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

Kouchner estime qu'Israël ne cédera pas sur le nucléaire iranien

Dernière modification : 05/10/2008

Dans une interview publiée par le quotidien israélien Haaretz, le chef de la diplomatie française a estimé qu'Israël agirait contre l'Iran avant même que la République islamique ne possède sa première bombe atomique.

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a estimé qu'Israël agirait contre l'Iran avant que ce pays ne possède sa première bombe atomique, dans une interview publiée dimanche par le quotidien israélien Haaretz.

"Israël a toujours dit qu'il n'attendrait pas que la bombe (iranienne) soit prête. Je pense que les Iraniens le savent. Tout le monde le sait", a déclaré M. Kouchner. Le ministre français a également estimé que la production d'une première bombe atomique par l'Iran ne dissuaderait pas Israël d'agir.

"Je ne pense pas honnêtement que cela conférera la moindre immunité à l'Iran. En premier lieu parce que vous (les Israéliens) les frapperez avant".

Cette interview, réalisée en anglais, a été publiée peu avant que le ministre français ne rencontre dimanche à Jérusalem le Premier ministre démissionnaire Ehud Olmert, le ministre de la Défense Ehud Barak ainsi que la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, chargée de former un nouveau gouvernement.

Bernard Kouchner a rencontré samedi les dirigeants palestiniens en Cisjordanie dont le président Mahmoud Abbas.

"L'Iran doté d'une bombe atomique est tout à fait inacceptable", a ajouté Bernard Kouchner. Interrogé sur la manière d'éviter que l'Iran parvienne à ce résultat, le ministre a répondu: il faut "parler, parler, parler, en offrant un dialogue, des sanctions, des sanctions, des sanctions".

"Depuis l'élection du président (français Nicolas) Sarkozy notre stratégie est la même: des sanctions mais toujours assorties de dialogue".

Le ministre a toutefois reconnu que ce dialogue n'avait pas donné de "résultat réel" jusque-là.

"Je sais que certaines personnes en Israël et dans l'armée préparent une solution militaire, ou pas de solution mais une attaque militaire. (...) Cela ne constitue pas, selon mon opinion, une solution", a poursuivi le chef de la diplomatie française.

D'après lui, les estimations des renseignements français ne concordent pas avec ceux des renseignements israéliens sur l'état d'avancement du programme nucléaire iranien, qui prévoient que l'Iran disposera d'une capacité nucléaire d'ici l'an prochain.

"Nous ne sommes absolument pas désespérés, nous devons commencer à nous faire des alliés, isoler (Mahmoud) Ahmadinejad (le président iranien), afin d'aider les gens (en Iran) favorables à plus de modernité (...). Nous n'avons jamais réussi à offrir une alternative au peuple iranien", a encore dit M. Kouchner.

Les Occidentaux et Israël soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme atomique. Téhéran, soumis à des sanctions de l'ONU, dément.

Israël considère l'Iran comme son ennemi juré et la principale menace à son encontre. M. Ahmadinejad affirme régulièrement que les Etats-Unis et Israël vont disparaître et met en doute la réalité et l'ampleur de l'Holocauste.
 

Première publication : 05/10/2008

COMMENTAIRE(S)