Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Qui peut arrêter Donald Trump ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : Moïse Katumbi, accusé de recruter des mercenaires, candidat à la présidentielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Un homme à la hauteur", le nain Dujardin

En savoir plus

FOCUS

Chute des prix du pétrole : les pays du Golfe face à une austérité jamais connue

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : Moqtada al-Sadr, l'agitateur

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi Travail : la bataille s'engage au Parlement (partie 2)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La mode, seconde industrie la plus polluante au monde

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Isabelle Kocher, seule dirigeante du CAC 40

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amicalement vôtre"

En savoir plus

Lundi noir pour les Bourses mondiales

Dernière modification : 07/10/2008

Prise de panique par la propagation de la crise en Europe, et malgré l'adoption vendredi du plan Paulson la Bourse de New York a clôturé sous la barre des 10 000 points.

Retrouvez notre dossier spécial : le capitalisme mondial sur la sellette.

La Bourse de New York a terminé lundi sous la barre des 10.000 points, limitant sa chute après avoir plongé en séance de près de 800 points, sur fond d'aggravation de la crise financière en Europe: le Dow Jones a lâché 3,58% et le Nasdaq 4,34%.
   
Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a reculé de 369,88 points, à 9.955,50 points. Alors qu'il n'était pas passé sous les 10.000 points depuis quatre ans, il est descendu en cours de séance jusqu'à 9.525,32 points, soit une perte de près de 800 points.
   
Le Nasdaq, à dominante technologique, a cédé 84,43 points, à 1.862,96 points et l'indice élargi Standard & Poor's 500 3,86% (42,38 points), à 1.056,85 points.
   
La tendance avait été amorcée vendredi, quand Wall Street avait fini en baisse malgré le vote et la promulgation du plan de sauvetage du système financier américain.
   
Le marché a vécu une séance cauchemardesque, avant de limiter sa chute lors de la dernière heure d'échanges. Vers 18H45 GMT, en plongeant de 799 points, le Dow Jones enregistrait une baisse historique en nombre de points.
   
"Capitulation totale", c'est le sentiment qui s'est dégagé sur le marché au cours de la séance, selon Marc Pado, de Cantor Fitzgerald. "Certains ont réfléchi ce week-end et en sont arrivés à la conclusion qu'ils n'en pouvaient plus", a souligné l'analyste.
   
"Il n'y a nulle part où aller, nulle part où se cacher. Même les valeurs de la consommation ou de la pharmacie, considérées comme des refuges, ont été massacrées", a constaté Marc Pado.
   
"C'est de la panique, par définition: tous les ingrédients sont réunis", a-t-il noté.

Première publication : 06/10/2008

COMMENTAIRE(S)