Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Attentats dans le Sinaï : l'Égypte en guerre contre l'organisation État islamique

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : regain de violences à Bujumbura

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Boko Haram au Nigeria : 2 nouvelles attaques font 150 morts.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Égypte face à Daech

En savoir plus

POLITIQUE

Crise grecque : l'Europe dans la tourmente

En savoir plus

POLITIQUE

Terrorisme : quelles réponses face à la menace ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les druzes pris dans le tourbillon de la guerre en Syrie

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Crise grecque : la France et l'Allemagne auraient dû montrer l'exemple, selon Jean-Dominique Giuliani

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"À l'affiche !" à Paris : de la Préhistoire au musée du Louvre

En savoir plus

La saison des prix Nobel s'ouvre à Stockholm

Dernière modification : 06/10/2008

La remise des prix Nobel commence à Stockholm par la médecine. L'opposant au régime chinois Hu Jia, ou l'avocate tchéchène Lidiya Ioussoupova sont pressentis pour succéder à l'Américain Al Gore, prix Nobel 2007 de la paix.

La saison des prix Nobel s'ouvre lundi à Stockholm avec la médecine, et comme tous les ans, les pronostics vont bon train pour tenter de deviner les noms des heureux lauréats.
  
Selon les experts, un militant des droits de l'homme pourrait cette année remporter le prestigieux Nobel de la paix, qui doit être décerné le 10 octobre.
  
Ceux-ci avancent les noms de l'opposant chinois Hu Jia et de l'avocate tchétchène Lidia Ioussoupova comme étant les favoris pour succéder au précédent lauréat, l'Américain Al Gore.
  
Le comité pourrait choisir d'inciter Pékin à tenir ses promesses en matière de droits de l'homme en récompensant Hu Jia, ou bien de dénoncer les actions de la Russie en Tchétchénie en décernant le prix à Mme Ioussoupova.
  
Parmi les autres lauréats potentiels, figurent le moine bouddhiste vietnamien Thich Quang Do, le leader d'opposition zimbabwéen Morgan Tsvangirai, l'ancienne otage franco-colombienne Ingrid Betancourt ou le dissident cubain Oswaldo Paya, selon les spécialistes.
  
Pour le Nobel de littérature, qui doit être décerné jeudi 9 octobre, un nom revient régulièrement parmi les spécialistes: celui de Jean-Marie Gustave Le Clézio.
  
Là encore, le secret est bien gardé, et d'autres noms circulent comme Adonis, le pseudonyme du poète syrien d'Ali Ahmad Saïd, l'Australien Les Murray ou encore l'Américan John Ashbery.
  
Le site de paris en ligne Ladbrokes donne de son côté l'essayiste italien Claudio Magris comme super-favori à 3 contre 1.
  
Les prix de physique et de chimie seront décernés respectivement mardi et mercredi prochain.
  
Pour le prix d'économie, qui clôturera le 13 octobre la moisson 2008, l'actuelle crise financière internationale ne devrait pas influencer le comité cette année mais elle pourrait à l'avenir influencer les choix alors que les théories de libéralisme économique, largement récompensées par le passé, sont aujourd'hui montrées du doigt.
  
Les prix Nobel ont été attribués pour la première fois en 1901, après que le riche industriel suédois Alfred Nobel eut légué sa fortune à la création de ces prix.
  
Les lauréats reçoivent le 10 décembre une médaille en or, un diplôme et un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (1,02 million d'euros) qui peut être divisé dans chaque catégorie entre trois gagnants.

Première publication : 06/10/2008

COMMENTAIRE(S)