Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

Un Américain et deux Japonais récompensés par le prix Nobel

Dernière modification : 07/10/2008

Le prix Nobel de physique 2008 a été attribué l'Américain Yoichiro Nambu et aux Japonais Makoto Kobayashi et Toshihide Maskawa. Le comité récompense leurs découvertes dans le domaine de la physique des particules.

Le prix Nobel de physique 2008 a été décerné à l'Américain Yoichiro Nambu et à deux Japonais, Makoto Kobayashi et Toshihide Maskawa, pour leurs travaux séparés sur la physique des particules, a annoncé mardi le comité Nobel.
  
Nambu, qui travaille à l'institut Enrico Fermi à Chicago, est récompensé pour ses découvertes sur la symétrie en physique des particules. Il s'inscrit dans le "modèle Standard", une théorie qui tente de décrire les particules élémentaires à l'origine de la formation de l'univers lors du Big Bang, il y a 14 milliards d'années.
  
Les deux autres chercheurs japonais ont été couronnés "pour la découverte de l'origine de la brisure spontanée de symétrie qui suppose l'existence d'au moins trois familles de quarks dans la nature", selon le comité.
  
Lors de la formation de l'univers, la matière existait sous la forme d'une sorte de soupe dense et chaude appelée plasma quarks-gluons. En se refroidissant, des particules appelées quarks se sont agglutinées en protons et neutrons et autres particules composites.

Première publication : 07/10/2008

COMMENTAIRE(S)