Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Axel Bauer : trente ans de carrière en un best of

En savoir plus

FOCUS

Face à Trump, la gauche américaine se mobilise

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, reine de l'esquive"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Tourisme en Thaïlande : Bangkok veut monter en gamme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande, Macron, passage de témoin"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Christian Prudhomme : "Le Tour de France est plus qu'une compétition cycliste"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Marie Cavada : "Sortons de la naïveté qui a permis aux nationalistes de prospérer"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Politique migratoire : une solution introuvable au niveau européen ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violences dans le Kasaï : le pouvoir congolais est responsable, selon Félix Tshisekedi

En savoir plus

Un Américain et deux Japonais récompensés par le prix Nobel

Dernière modification : 07/10/2008

Le prix Nobel de physique 2008 a été attribué l'Américain Yoichiro Nambu et aux Japonais Makoto Kobayashi et Toshihide Maskawa. Le comité récompense leurs découvertes dans le domaine de la physique des particules.

Le prix Nobel de physique 2008 a été décerné à l'Américain Yoichiro Nambu et à deux Japonais, Makoto Kobayashi et Toshihide Maskawa, pour leurs travaux séparés sur la physique des particules, a annoncé mardi le comité Nobel.
  
Nambu, qui travaille à l'institut Enrico Fermi à Chicago, est récompensé pour ses découvertes sur la symétrie en physique des particules. Il s'inscrit dans le "modèle Standard", une théorie qui tente de décrire les particules élémentaires à l'origine de la formation de l'univers lors du Big Bang, il y a 14 milliards d'années.
  
Les deux autres chercheurs japonais ont été couronnés "pour la découverte de l'origine de la brisure spontanée de symétrie qui suppose l'existence d'au moins trois familles de quarks dans la nature", selon le comité.
  
Lors de la formation de l'univers, la matière existait sous la forme d'une sorte de soupe dense et chaude appelée plasma quarks-gluons. En se refroidissant, des particules appelées quarks se sont agglutinées en protons et neutrons et autres particules composites.

Première publication : 07/10/2008

COMMENTAIRE(S)