Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad, "boucher" ou interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" serait déprogrammé du FESPACO

En savoir plus

FOCUS

Élections européennes : l'enjeu de l'immigration

En savoir plus

FOCUS

Les officiers du LAPD équipés de caméras portatives

En savoir plus

FOCUS

En Tunisie, le tourisme reprend des couleurs

En savoir plus

FOCUS

Le FPÖ ou la nostalgie d'un "monde allemand"

En savoir plus

FOCUS

Les médias pakistanais n’hésitent plus à s’autocensurer

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fumio Kishida , ministre des Affaires étrangères du Japon

En savoir plus

POLITIQUE

"Le vrai problème, c’est le fonctionnement de l’État grec"

En savoir plus

Deux Américains et un Japonais décrochent le Nobel

Dernière modification : 08/10/2008

Le prix Nobel de chimie a été attribué aux Américains Roger Tsien et Martin Chalfie ainsi qu'au Japonais Osamu Shimomura pour leurs travaux sur les protéines fluorescentes utilisées en particulier pour détecter les tumeurs cancéreuses.

Le prix Nobel de chimie a été décerné mercredi aux Américains Roger Tsien et Martin Chalfie ainsi qu'au Japonais Osamu Shimomura pour leurs travaux sur les protéines fluorescentes qui ont eu des applications dans la médecine notamment pour détecter des tumeurs cancéreuses.
   
Les trois lauréats ont découvert la protéine fluorescente verte qui avait été observée chez des méduses dès 1962 et qui a été essentielle au développement de la biochimie, a annoncé le comité nobel dans un communiqué.
   
Ces protéines fluorescentes sont utilisées pour leur rôle de marqueur notamment pour des études des gènes.
   
"Cette protéine est devenue l'un des outils les plus importants utilisés dans la bioscience contemporaine", a indiqué le Nobel dans ses attendus.
   
Osamu Shimomura, né en 1928 à Kyoto, a longuement travaillé dans les laboratoires américains, notamment à Boston.
   
Martin Chalfie, né en 1947, est professeur de biologie à l'Université Columbia à New York.
   
Roger Tsien, né en 1952, est professeur depuis 1989 à l'Université de Californie à San Diego.
   
La veille, le Nobel de physique avait récompensé deux Japonais Makoto Kobayashi, 64 ans, et Toshihide Maskawa, 68 ans, et un Américain d'origine japonaise Yoichiro Nambu, 87 ans, pour des travaux qui ont permis de mieux comprendre l'origine de l'univers.
   
L'année dernière, le prix Nobel de chimie avait été décerné à l'Allemand Gerhard Ertl pour ses travaux qui ont connu des applications industrielles allant des fertilisants aux pots catalytiques.  
   
Le prix de littérature sera attribué jeudi et le plus prestigieux d'entre eux, le Nobel de la paix, sera annoncé vendredi à Oslo.
   
Enfin, lundi, le prix d'économie clôturera la saison 2008.
   
Les prix Nobel, fondés par l'industriel suédois Alfred Nobel qui souhaitait qu'après sa mort, en 1896, sa fortune soit distribuée annuellement sous la forme de prix, ont été attribués pour la première fois en 1901.
   
Les lauréats du Nobel de chimie se partageront en trois un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (1,02 million d'euros) et recevront leur prix le 10 décembre à Stockholm.
 

Première publication : 08/10/2008

COMMENTAIRE(S)