Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France : une rentrée politique sous le signe de la division

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux : "La loi Macron est insuffisante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : La Nouvelle-Orléans en pleine renaissance artistique

En savoir plus

FOCUS

Le secteur pharmaceutique indien entaché par des scandales

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Dix ans après Katrina, la Nouvelle-Orléans vibre à nouveau

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Delerm, l'amoureux de la vie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Peter Gumbel : "En France, les inégalités à l'école sont croissantes"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bernardino Leon : "Un accord en Libye est possible autour du 10 septembre"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort en direct"

En savoir plus

Erard Corbin de Mangoux nommé à la tête de la DGSE

Dernière modification : 08/10/2008

Erard Corbin de Mangoux, 55 ans, a été nommé à la tête de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Ce proche de Nicolas Sarkozy, dont il était conseiller pour les affaires intérieures, succède à Pierre Brochand.

Erard Corbin de Mangoux, nommé mardi en Conseil des ministres à la tête de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), est un proche de Nicolas Sarkozy, dont il était conseiller pour les affaires intérieures.
   
M. Corbin de Mangoux, 55 ans, nommé préfet lundi par un décret du chef de l'Etat, est conseiller à l'Elysée depuis le 5 juin 2007. Il avait auparavant été directeur général des services du département des Hauts-de-Seine (septembre 2006-mai 2007), fief électoral de M. Sarkozy. Il occupait précédemment le poste de secrétaire général de la préfecture des Yvelines (2004-2006).
   
Né le 6 janvier 1953 à Tübingen (Allemagne), marié et père de 3 enfants, le nouveau patron du plus important service de renseignements français, est diplômé de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris.
   
Il débute sa carrière comme commissaire principal de la marine (1977), avant d'entamer un parcours préfectoral en tant que directeur de cabinet dans la Manche (1988-1990) et l'Isère, où il sera chargé de mission pour les jeux olympiques d'Alberville (1990). Il deviendra ensuite secrétaire général adjoint dans ce département (1990-1993) puis secrétaire général dans le Lot (1993-1995).
   
Il rejoint alors Paris où il est chef du bureau de l'organisation et du fonctionnement des préfectures à la Datar (1995-1997) puis adjoint au sous-directeur de l'administration territoriale et chef du bureau des affaires régionales et de l'aménagement du territoire (1997-1999).
   
Avant de repartir dans les Yvelines, il est sous-directeur de l'administration générale et des finances, direction de la police nationale (1999-2004).
   
M. Corbin de Mangoux est chevalier de la Légion d'Honneur, de l'Ordre national du mérite et officier des palmes académiques.
 

Première publication : 08/10/2008

COMMENTAIRE(S)