Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cuba tourne-t-elle vraiment la page de l'ère Castro ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : l'inquiétude des déplacés en Ituri

En savoir plus

LE DÉBAT

Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mes provinciales" : portrait d'une jeunesse romantique et cinéphile

En savoir plus

FACE À FACE

Mouvements de contestation : se dirige-t-on vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

L'indice phare de la Bourse de Tokyo s'effondre

Dernière modification : 08/10/2008

Le Nikkei s'est effondré de près de 10 %, sa pire chute en plus de 20 ans. Hong Kong a plongé de 5,55 %, au lendemain d'une journée noire sur toutes les places financières. La veille, Wall Street a fini à son plus bas niveau depuis cinq ans.

Lire également notre dossier: "Le capitalisme mondial sur la sellette"

 

Les marchés asiatiques ont vécu un véritable cataclysme mercredi, paniqués par la crise financière mondiale et totalement indifférents aux mesures annoncées par les autorités monétaires et les gouvernements pour tenter de reprendre le contrôle de la situation.
   
Les Bourses d'Asie-Pacifique ont été contaminées par la débandade de Wall Street, tombée mardi soir à son plus bas niveau depuis cinq ans après une dégringolade de 5,11% de l'indice Dow Jones et une chute de 5,80% du Nasdaq.
   
L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo s'effondrait de près de 10% mercredi, une des plus grosses chutes de son histoire, les investisseurs étant pris de panique face à la crise financière mondiale.
   
A 14H45 (05H45 GMT), l'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a chuté de 996,09 points (-9,81%) à 9159,81 points.
   
A Jakarta, la séance a été suspendue pour une "durée indéterminée" alors que le principal indice de la place chutait de 10,38%.
   
La déconfiture atteignait des proportions tout aussi catastrophiques ailleurs dans la région. Vers 05H00 GMT, Hong Kong perdait 5,55%, Séoul 4,80%, Sydney 4,97%, Shanghai 3,08%, Singapour 4,98%, Bombay 5,50%, Bangkok 5,62%, Taipei 5,30%, Manille 4,80%, Kuala Lumpur 2,19% et la Nouvelle-Zélande 1,90%.
   
La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé mardi l'achat de billets de trésorerie, instruments financiers qui permettent aux entreprises de faire face à leurs besoins imprévus de liquidités, espérant ainsi empêcher la contagion de la crise du crédit à l'économie réelle.
   
Mais cette annonce n'a eu aucun effet sur le moral des marchés.

Première publication : 08/10/2008

COMMENTAIRE(S)