Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Une malle aux trésors de films anciens

Dernière modification : 11/10/2008

Lancé cet été, le site Europa Film Treasures donne accès, gratuitement, à une collection de films rares issus de nombreuses cinémathèques européennes. Des classiques français aux origines du western, il y en a pour tous les goûts.

Année 1899. Une foule se presse pour admirer le défilé des Gordon Highlanders, un prestigieux régiment écossais de Sa Majesté. Puis, progressivement, le tressaillement du vieux film noir et blanc laisse place aux figures abstraites et multicolores de l'artiste contemporaine Margaret Tait. Autre temps, autre film.

 

En quelques clics, vous venez de parcourir près d'un siècle d'archives du cinéma européen. Et ce, grâce au site Europa Film Treasures. Depuis cet été, les internautes peuvent y regarder gratuitement une première sélection de 50 films rares issus de cinémathèques répartis dans toute l'Europe.

 

Chaque film est accompagné d'un livret informatif et de repères historiques.

 

Cinq langues disponibles en sous-titrage

 

Le site intègre les dernières technologies : il détecte automatiquement la vitesse de connexion de l’utilisateur et diffuse la vidéo dans la qualité correspondante (parfois en plein écran) sans la télécharger. Cerise sur le gâteau : en cours de lecture, il est même possible de zapper entre les cinq langues disponibles en sous-titrages (allemand, anglais, espagnol, français et italien).

 

Les internautes doivent la naissance de ce musée vivant du cinéma européen au producteur français Serge Bromberg. Sa société, Lobster Films, s’est installée dans d’anciennes boutiques situées au cœur de l'un des quartiers encore populaires du nord-est de Paris.

 

Les différentes pièces, reliées entre elles par un invraisemblable labyrinthe de couloirs, abritent une collection riche de 100 000 vieilles bobines accumulées par Bromberg depuis l'enfance. "Il serait dommage qu'elles restent inaccessibles", déclare-t-il. Depuis plus de 20 ans, ce mordu d'archives cinématographiques se démène pour montrer, de festivals en émissions de télévision, ce qu’il considère comme les plus belles pièces.


Un concentré de vaudevilles


Origines hexagonales obligent, Europa Film Treasures présente des classiques bien français, comme "Les Surprises de l'amour" du pionnier Max Linder : un concentré de vaudevilles du début du XXe siècle.

 

 

Mais les efforts conjugués des cinémathèques européennes – et des subventions de la Commission européenne – pour alimenter le site permettent aussi de traverser les frontières du Vieux Continent.

 

Les films conservés en Europe peuvent venir de très loin : on découvre ainsi "Bucking Broadway", l'un des premiers westerns de l'Américain John Ford. Dans ce film muet, jauni par le temps, pas de duels au Colt, mais un affrontement entre un pauvre cow-boy et un riche marchand qui se disputent l'amour d'une belle.

 

 

Les internautes, eux aussi, viennent du monde entier. Selon Claire Gadéa, directrice de production d'Europa Film Treasures, parmi les 5 000 visiteurs quotidiens qui se sont pressés sur le site dès son lancement les plus nombreux étaient... américains.

 

Le film "Tulips Shall Grow" fait lui aussi le pont entre les deux rives de l'Atlantique. George Pal, un Hongrois chassé d'Allemagne, puis des Pays-Bas, par les nazis, a réalisé cette superbe animation, en 1939 à Hollywood, pour remonter le moral des Européens.

 


Europa Film Treasures balaie tous les genres, de la science-fiction au film d'animation en passant par le cinéma érotique.

 

La plateforme fourmille de trouvailles qui réjouiront les cinéphiles les plus exigeants. Tel ce documentaire réalisé lors de la remise des prix du cinéma suédois en 1953.  Tandis que la profession s'auto-congratule, les invités, à l’instar du réalisateur, s’impatientent de voir l’actrice Ingrid Bergman… qui n’arrivera qu’au beau milieu de la nuit.


La sélection accessible sur le site continuera à s'enrichir. "Nous allons ajouter d'ici la fin de l'année des films croates", annonce Pascaline Peretti, coordinatrice du projet.

 

Europa Film Treasures ne prétend pas pour autant devenir une base de données exhaustive. "Il s'agit de mettre en appétit le public qui ne va pas dans les cinémathèques", explique Serge Bromberg.

 

Première publication : 08/10/2008

COMMENTAIRE(S)