Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

Sports

La France arrache un nul mérité en Roumanie

Dernière modification : 10/02/2009

Après avoir été menés 2 à 0 par les Roumains, les Bleus ont réussi à revenir grâce à des réalisations des milieux offensifs Franck Ribéry et Yoann Gourcuff (photo). Ce résultat a peut-être sauvé son sélectionneur

Reuters - La France a survécu à un début de soirée catastrophique samedi pour arracher un match nul 2-2 en Roumanie qui préserve ses chances dans le groupe 7 de qualification à la Coupe du monde 2010.

Raymond Domenech ne saura que mercredi, à l'issue d'un conseil fédéral, si les buts de Franck Ribéry et Yoann Gourcuff sont suffisants pour lui permettre de conserver son poste de sélectionneur. Ils ont en tout cas permis d'éviter un naufrage aux Bleus, rapidement menés 2-0 pardes buts de Florentin Petre et Dorin Goian.
 

La France compte quatre points en trois matches, dont deux à l'extérieur, à égalité avec la Roumanie et l'Autriche. Le groupe 7 est dominé par la Serbie et la Lituanie avec six points.

"Cette équipe a un avenir, elle a encore sa qualification en main", a réagi Raymond Domenech à l'antenne de TF1. "C'est le troisième match, il y en a un wagon derrière. Je suis vraiment fier (de mes joueurs)."

 
"La deuxième mi-temps a été à sens unique. (...) Il était évident qu'à un moment ou à un autre ça allait passer. Bravo à toute l'équipe pour ce qu'ils ont fait en deuxième mi-temps", a-t-il ajouté en tirant de ce match un "bilan de l'espoir".

Egalement interrogé par TF1, Jean-Pierre Escalettes, président de la Fédération française de football, a refusé de se prononcer sur l'avenir de Domenech. Il a emprunté les mots du sélectionneur pour assurer que "cette équipe (avait) de l'avenir".

 
Le début de soirée des Français a pourtant viré au cauchemar avant même le début du match.

Enfin revenu en sélection après sa blessure en mai, Patrick Vieira déclare forfait au dernier moment. Le capitaine des Bleus se blesse à l'échauffement et laisse sa place au milieu de terrain à Alou Diarra.

 

FRAPPE LOINTAINE DE GOURCUFF

 
Puis la France encaisse deux buts en à peine plus d'un quart d'heure de jeu.

Petre profite d'abord d'une passe en profondeur en plein coeur de la charnière centrale française pour jaillir de la droite, devancer Patrice Evra et tromper Steve Mandanda d'une frappe à ras de terre dès la sixième minute.

Dix minutes plus tard, une frappe en pivot de Ciprian Marica est déviée au-dessus de la transversale par Bakary Sagna. Sur le corner qui suit, Dorin Goian envoie une tête derrière la ligne française et la Roumanie mène 2-0.

 
Déjà peu enclins à attaquer, les Roumains se laissent volontiers dominer par la France, qui monopolise le ballon sans être réellement dangereuse jusqu'à la 36e minute.

Sur une louche de Jérémy Toulalan par-dessus la défense roumaine, Thierry Henry parvient à dévier le ballon mais Bogdan Lobont se détend pour détourner du bout des doigts.

 
Dans la minute suivante, la France trouve enfin la faille sur une frappe à bout portant de Ribéry, décalé face à Lobont par une subtile déviation de Gourcuff.

La France se relance et change en même temps d'organisation. Karim Benzema remplace Florent Malouda pour permettre à Ribéry d'évoluer dans l'axe, Henry se décalant sur le flanc gauche.

 
Au retour des vestiaires, la France continue à exercer sa domination dans le camp roumain.

Après des sauvetages de Lobont sur des tirs de Henry et Gourcuff, elle est récompensée de ses efforts à la 69e minute sur une superbe frappe lointaine du meneur de jeu bordelais sous la transversale de Lobont.

"Je suis content de ce but qui nous permet de ne pas perdre", a dit Gourcuff à TF1. "C'est quand un bon résultat car il ne faut pas oublier qu'on a joué à l'extérieur. On peut mieux faire."

Revenus au score, les Bleus ne relâchent pas leur emprise et Ribéry manque même de leur offrir la victoire à la 82e minute mais sa frappe croisée frôle le poteau roumain.

Première publication : 11/10/2008

COMMENTAIRE(S)