Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le gouvernement dissout le comité olympique

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Disparition de Sonia Rykiel, femme libre et "reine du tricot"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping : "Ali Bongo est incapable de diriger le Gabon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : la politique migratoire de Merkel pèse dans la campagne pour les régionales

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Destruction des mausolées de Tombouctou : 9 à 11 ans de prison requis contre Ahmad Al Mahdi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

L'acteur Tim Robbins sur le "Walk of Fame"

Dernière modification : 11/10/2008

Tim Robbins est la 2 371e star à laisser l'empreinte de sa main sur la célèbre "Promenade de la gloire" de Los Angeles. L'acteur américain a reçu, en 2004, l'Oscar du meilleur second rôle pour sa prestation dans "Mystic River".

L'acteur américain Tim Robbins a dévoilé vendredi en présence de dizaines de fans son étoile sur le "boulevard de la gloire" à Hollywood, la 2.371e de ce monument touristique de Los Angeles.

Tim Robbins était accompagné de Susan Sarandon, sa compagne depuis 1988 avec qui il a eu deux enfants, et de son ami le comédien Jack Black. Il a dévoilé cette étoile devant le célèbre théâtre Kodak de Hollywood, où sont remis les Oscars, à quelques jours de son 50ème anniversaire.

Actuellement sur les écrans américains dans le film "La cité de l'ombre", il avait remporté en 2004 l'Oscar du second rôle masculin pour son interprétation dans "Mystic River" de Clint Eastwood. Il avait été nommé comme meilleur réalisateur aux Oscars 1995 pour "La dernière marche".

Première publication : 11/10/2008

COMMENTAIRE(S)