Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Gaza : l'ONU tente de formaliser une trêve fragile

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

Domenech est maintenu à la tête des Bleus

Dernière modification : 16/10/2008

Le conseil fédéral de football a décidé de maintenir Raymond Domenech à la tête de l'équipe de France. Le nul contre la Roumanie et le bon résultat du match amical contre la Tunisie ont dû peser en faveur du coach français.

"Il nous a semblé qu'il ne fallait pas briser cet élan par un changement brutal de sélectionneur", a expliqué Frédéric Thiriez, président de la LFP et membre du conseil fédéral, qui a maintenu par 19 voix sur 20 (et une abstention) Raymond Domenech en poste mercredi.
  
"Oui, j'ai voté pour Raymond Domenech, comme l'ensemble des présidents de clubs, a commenté M. Thiriez. C'est un choix mûrement réfléchi. Quels que soient les reproches qui peuvent être adressés à Raymond et à sa communication, il faut voir que l'intérêt de l'équipe de France c'est d'être en 2010 en Afrique du Sud."
  
"Le match à Constanta (2-2 samedi), en deuxième période et le match de mardi au Stade de France nous ont paru très prometteurs, a-t-il poursuivi. L'équipe est jeune, en pleine reconstruction: il s'est passé quelque chose entre eux, les joueurs, et avec le sélectionneur."
  
"Il nous a semblé qu'il ne fallait pas briser cet élan par un changement brutal de sélectionneur, a-t-il ajouté. Un changement comporterait plus de risques que d'avantages, c'est pourquoi nous nous sommes rangés résolument aux cotés de la résolution du président de la FFF Jean-Pierre Escalettes".
  
"L'important c'est l'avenir, on part sur de bonnes bases, avec un groupe de talent, jeune, a encore souligné M. Thiriez. Sur le onze de départ mardi au Stade de France, il y avait sept joueurs jouant en championnat de France, un championnat de très bon niveau."
  
"Ce qui compte c'est eux, les joueurs, mon souhait le plus ardent, c'est que l'on parle de l'équipe de France, pas du sélectionneur, il faut dépersonnaliser l'équipe de France. L'objectif c'est 2010", a-t-il conclu.
  

Première publication : 15/10/2008

COMMENTAIRE(S)