Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Angela Merkel à Kiev pour arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

Les Américains affirment avoir tué le numéro deux d'Al-Qaïda en Irak

Dernière modification : 15/10/2008

Abou Qaswara, numéro deux d'Al-Qaïda en Irak, a été tué il y a dix jours à Mossoul lors d'un raid, a annoncé l'armée américaine. Il était chargé de superviser les combattants étrangers dans le nord du pays.

L'armée américaine a affirmé mercredi avoir tué le N°2 de la branche irakienne d'Al-Qaïda lors d'une opération à Mossoul, un bastion du réseau extrémiste dans le nord de l'Irak.
   
"Le terroriste tué par les forces de la coalition lors d'une opération à Mossoul le 5 octobre est bien Abou Qaswara", a annoncé le commandement américain.
   
"Abou Qaswara, connu également sous le nom d'Abou Sara, était le responsable d'Al-Qaïda pour le nord de l'Irak", a ajouté l'armée américaine, précisant qu'il était de nationalité marocaine et avait des liens de longue date avec le fondateur d'Al-Qaïda en Irak, Abou Moussab al-Zarqaoui, tué en juin 2006.
   
Selon le commandement, des soldats américains ont investi, sur la base de renseignements, une cache occupée par des "terroristes" dans un immeuble de Mossoul. Ils sont entrés et ont été accueillis par des tirs.
   
"Les forces de la Coalition ont riposté en état de légitime défense, tuant cinq des terroristes. Il a été déterminé plus tard que l'un d'entre eux était Abou Qaswara", selon le communiqué.
   
Le 5 octobre, l'armée américaine avait annoncé la mort de 11 personnes, dont cinq "terroristes" présumés, trois femmes et trois enfants, après qu'un kamikaze eut déclenché sa veste d'explosifs lors d'une opération de l'armée américaine à Mossoul.
   
L'armée américaine ne fait plus référence au kamikaze et aux civils dans le communiqué de mercredi.
   
Mossoul, qui abrite plus de 1,5 million d'habitants sunnites, chiites, chrétiens et kurdes, est considérée par le commandement américain comme l'épicentre de l'action des partisans en Irak d'Oussama ben Laden, repoussés en 2007 de Bagdad et de l'ouest du pays.
   
Capitale de la province de Ninive, Mossoul partage avec la province de Diyala, au nord-est de Bagdad, la réputation d'être la région la plus dangereuse du pays.
   
Les islamistes radicaux, qui y ont un moment imposé leur vision ultra-rigoriste de l'islam, conservent sur place de nombreux soutiens et réseaux.
   
La mort de Qaswara intervient après l'annonce le 4 octobre de la mort d'un des principaux chefs d'Al-Qaïda à Bagdad, accusé de nombreux attentats sanglants.
   
Maher Ahmad al-Zoubaïdi, connu sous le nom d'Abou Assad ou d'Abou Rami, était "l'émir présumé de la zone de Russafa", la moitié est de Bagdad sur la rive gauche du fleuve Tigre. Il avait été tué lors d'une opération des troupes américaines dans le quartier majoritairement sunnite d'Azamiyah (nord).
   
Il participait à l'organisation d'"opérations terroristes" dans d'autres quartiers de la capitale, selon le commandement américain qui s'était félicité de ce "coup sévère" porté à Al-Qaïda.
   
Il était accusé par les Américains d'avoir planifié et organisé entre 2006 et 2007 des attaques au mortier et attentats à la voiture piégée dans le quartier chiite de Sadr City, dont l'un avait fait plus de 200 morts le 23 novembre 2006.
 

Première publication : 15/10/2008

COMMENTAIRE(S)