Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres en Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Investiture d'Ali Bongo au Gabon , l'opposition dénonce un "coup d'Etat électoral"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

La justice vénézuelienne met McDonald au piquet

Dernière modification : 15/10/2008

Les restaurants de la chaîne américaine McDonald au Venezuela ont été forcés de fermer leur porte par la justice du pays le temps de régler leur facture fiscale. Une pratique déjà utilisée à l'encontre du géant du soda, Coca-Cola.

La justice vénézuélienne a ordonné le week-end dernier la fermeture temporaire de tous les restaurants McDonald's du pays en raison de présumées irrégularités dans les comptes de la chaîne.

C'est la deuxième fois en trois ans qu'une telle procédure judiciaire touche le géant de la restauration rapide au Venezuela.  115 établissements dont 90 à Caracas ont été visés par cette décision jugée disproportionnée par les dirigeants du groupe Alimentos Arcos Dorados, en charge de la gestion de l'enseigne américaine au Venezuela. Les autorités fiscales du pays reprochent aux établissements Mac Donald's un certain nombre d'irrégularités sur leurs registres comptables aux chapitres des ventes et des taxes collectées.

Pendant plus de 48 heures, les établissements ont respecté l'ordre de fermeture obligatoire. La plupart de leurs devantures affichaient  "clausurado" :  "Fermé" et certaines portaient même l'arrêté de justice. Au même moment, une annonce plublicitaire diffusée sur les ondes vantait les vertus de l'entreprise : "Mac Donald's, 25 ans au Venezuela, 8000 employés, une réputation méritée pour ses produits de qualité!"

Depuis quelques années, le gouvernement Chavez s'efforce de lutter contre la fraude fiscale qui a longtemps été la règle au Venezuela. Mais dans un contexte politique très tendu - des élections importantes (gouverneurs et maires) ont lieu le 23 novembre prochain - l'opposition dénonce une nouvelle agression du régime chaviste envers les intérêts américains au Venezuela

L'an dernier, le gouvernement avait fait fermer la filiale vénézuélienne de Coca-Cola pendant 48 heures, également pour de présumées irrégularités.

Première publication : 15/10/2008

COMMENTAIRE(S)