Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Israël, le casse-tête des compagnies aériennes

En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : les drapeaux en berne en France, l'enquête se poursuit

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Gaza : Washington et l’ONU exigent un cessez-le-feu "sans condition"

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

  • Crash d'Air Algérie : tous les corps vont être ramenés en France

    En savoir plus

Wen Jiabao admet sa responsabilité dans le scandale du lait frelaté

Dernière modification : 18/10/2008

Dans un entretien à la revue américaine "Science Magazine", le Premier ministre chinois Wen Jiabao reconnaît que les dispositifs de contrôle gouvernementaux n'ont pas été à la hauteur dans le scandale du lait frelaté à la mélamine.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a estimé que son gouvernement était en partie responsable du scandale du lait frelaté à la mélamine, responsable du décès de quatre bébés, dans une interview à un magazine américain.
  
"Nous estimons que même si le problème est apparu dans des compagnies privées, le gouvernement porte aussi une responsabilité, particulièrement dans le domaine du contrôle", a déclaré le Premier ministre dans une interview à Science Magazine, publiée également samedi sur le site Internet du gouvernement.
  
"Les différentes étapes de l'industrie laitière - la production de lait, la collecte, le transport, le traitement, la fabrication des produits laitiers - ont besoin de niveaux de référence clairs et de tests", a-t-il ajouté.
  
La crise du lait chinois trafiqué à la mélamine a éclaté le 11 septembre, et le scandale est arrivé par le lait en poudre pour bébé de l'entreprise Sanlu, qui s'est révélé contenir des taux très élevés de mélamine.
  
Les fraudeurs ont ajouté de la mélamine dans le lait après l'avoir coupé d'eau pour augmenter les volumes de vente. La substance chimique donne l'illusion d'un apport en protéines.
  
Officiellement, quatre bébés sont morts en Chine après avoir bu du lait en poudre maternisé frelaté à la mélamine. Selon le dernier bilan, plus de 10.000 enfants restent hospitalisés, sur un total de 46.810 ayant dû faire un séjour hospitalier.

Première publication : 18/10/2008

COMMENTAIRE(S)