Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

Les cadavres de Von Hagens débarquent à Londres

Texte par AFP

Dernière modification : 23/10/2008

Avec sa nouvelle exposition de cadavres "plastinés", présentée à la O2 Arena de la capitale britannique, l'Allemand Gunther von Hagens entend montrer les conséquences du mode de vie contemporain sur l’évolution du corps humain.

La dernière exposition de l'anatomiste allemand controversé Gunther von Hagens s'ouvre vendredi à Londres, mettant en scène des cadavres humains conservés grâce à la technique de la "plastination", et qui retracent le cycle de la vie.
   
"Les Mondes des Corps et le Miroir du Temps", ouverte jusqu'au 23 août 2009 à la O2 Arena de Londres, est la dernière version de l'exposition "Les Mondes des Corps" qui a fait connaître Gunther von Hagens en 1996 et a attiré au fil des ans 26 millions de personnes dans le monde entier.
   
L'exposition présente quelque 200 spécimens humains et animaux, des corps entiers ou des organes, soumis au procédé de la "plastination", inventé par M. von Hagens en 1977, et pour beaucoup mis en situation.
   
La "plastination" consiste à retirer la peau des cadavres, pour mettre à nu les muscles, tendons et nerfs. Les corps sont préservés en substituant de la silicone, de la résine époxy ou du polyester à l'eau et aux graisses des tissus, et conservent ainsi leur aspect naturel.
   
S'ouvrant sur la présentation d'embryons puis de foetus à différents stades de leur développement, "Le miroir du Temps" retrace le cycle de la vie humaine et décrit les effets du vieillissement.
   
L'exposition s'attribue un rôle pédagogique en cherchant à mettre en évidence les conséquences du mode de vie sur l'évolution du corps humain, dont elle montre la complexité, entre résistance et vulnérabilité.
   
Elle détaille "le spectre entier de la vie (...), comment nous nous développons et vieillissons", a expliqué Gunther von Hagens, 63 ans, surnommé "Docteur la Mort" par la presse allemande.
   
"Nous comprenons comment notre mode de vie influe sur nos organes, notre corps, et, en ce sens, notre capacité à vivre, la longueur de la vie et comment nous nous sentons", a-t-il ajouté.
   
"Les gens vont apprendre sur l'importance de leur corps. Ils vont apprendre combien le corps est fragile et fort", a-t-il promis.

Première publication : 23/10/2008

COMMENTAIRE(S)